6
JAN

En ce moment, tout le monde parle des tablettes tactiles. En ce moment au CES, on officialise 2010 comme leur année : eBooks, Pixel QI, Apple, Tegra… Ok, c’est super et tôt ou tard ou très tôt, nous serons cruellement tentés. Mais je reste pour le moment fidèle à mon X. Car il possède un clavier physique et que j’en ai besoin pour écrire mon livre.

…………………………

Enfin, mon projet de livre oui, encore un projet. Suite à ce billet, j’y ai re-reflechi. Une reflexion d’Elise qui me demandait pourquoi je n’avais jamais écrit de livre, aussi. La réponse fût hautement (basssement) masculine : “la taille, je ne pourrais jamais tenir sur une telle longueur de texte“.

Le ridicule et la sincérité de cette réponse m’ont tout de même interpelé. J’écris généralement des articles courts, j’adore le format blog, je tweet naturellement. Mais une chose construite, à l’ancienne, durable, plus de 30 000 signes espaces compris ? Et je me suis (re)lancé, il y a quelques semaines.

Comme prévu avec moi, les idées, les souvenirs ont fusé. Et ensuite, pour tout synthétiser et organiser, ce fût la micro bérézina prévue. Faut-il s’inspirer de structures que l’on connaît ? Créer, retranscrire, inventer, romancer, lier ? Je ne sais pas. Mais je ne voulais pas demander de conseils, je sens que mentalement, je suis totalement à la merci de n’importe quel avis malin et pertinent qui me ferait tout recommencer depuis zéro, “mais oui, je vais faire totalement comme ça, en fait” style.

Mais j’ai quand même craqué. Autour d’un Russian Cocaïne mais au final ce fût un Mojito et un truc qui me rend rouge, j’ai demandé conseil à Pénélope, qui bosse également sur un gros projet – gros dans le sens plus que des planches rigolotes d’une page.
Puis l’autre jour, ce fût Maïa qui me distilla sa méthode d’écriture, Maïa dont la fertilité textuelle me laisse toujours pantois. Le genre à répondre naturellement “un livre” à la question “hey, quoi de neuf ?“.
J’ai bien écouté leur conseils. J’y ai reflechi, encore et encore jusqu’à ne plus écrire que des idées de méthode pour écrire un livre.
Je me suis perdu en route pour au final passer mes soirées à matter des season final avec ma chérie et fragger du level 70+ avec mes potes. Encore un projet enterré vivant par la pelle de ma procrastination – et le rateau de mes complexes.

…………………………

Et puis récemment, j’ai découvert un blog. Le genre de journal dont on avait abandonné la possibilité que cela existe encore de nos jours : Du texte, du témoignage, de l’envie et voilà.
Chaque texte semble lâché d’un souffle. Une traite, droit dans les yeux. Avec panache et sans fioritures, j’imagine déjà le texte démanger avant, tout brûler durant et être déjà assumé/digéré au moment précis où il a enfin été publié. Une relation très organique à l’écriture et la publication.
Son auteur s’appelle Daria Marx et malgré le nom catastrophique de son blog (résolution 2010 : brûler avec un cigarillo tout ceux qui terminent leurs phrases par “. ou pas.“), on tombe dessus, on lit et on sait immédiatement qu’il faut aller refaire du thé, parce qu’on ne sait pas jusqu’où remontent les archives. Manque de moule, il n’y a que deux pages, un grand mug maximum.

Comme il existe statistiquement une déperdition de lecteurs intéressés à chaque clic ou roulette demandée, je vais vous linker, en plus du blog, directement vers quelques posts. Pour être bien sûr que vous allez les lire au lieu de les mettre de côté, comme vos 200 liens qui attendent d’être tweetés depuis 2009 :

Géraldine
RasHa
Duplo

J’en suis donc à me délecter (avec vous ?) de ces tranches de vie dans le plus pur vif, bio sans conservateur. Et je vais m’en tenir là.  Car en temps normal, je deviens comme tout le monde : un stalker appliqué qui déterre tout sur la target du moment : ouverture simultanée des onglets Facebook / Twitter / 123people / Tineye / Webarchive / Google BlogSearch. Et un autre mug de thé.
Pour celle qui répond au pseudo de Daria M., rien. Cette fille m’a redonné envie d’écrire, tout simplement. Ecrire par plaisir mais aussi par besoin. Le genre vous faire parcourir du bout des doigts les espaces entre les touches d’un clavier, comme on boulotte un anti-stress. Je ne vais pas gâcher ce cadeau avec un bas besoin de voyeur.

…………………………

Rien de tel qu’un pur inconnu qui sans le savoir et sans en avoir rien à foutre, dépoussière votre vision de certaines choses et vous débloque de votre confortable immobilisme.
Ces derniers jour, j’ai donc rassemblé en un seul document tous les bouts de textes et d’idées jusque là dispersés entre mon PC, mon MacBook Pro, mon X, mon Google Docs, mes notes iPhone et les notes de mon carnet à pages détachables et couverture thème super héros. J’ai même crée un fichier Word en mode plan.

Bon, alors je relis ce texte avant de le quitter et je constate deux choses :

  • - Approche, style et rendu:  Les meilleurs bloggers sont presque toujours des filles.
  • - Les bloggeuses ne peuvent rien contre super procrastinator : Romain vient à l’instant de me linker un autre lolblr ultime.

Putain mec, j’allais enfin écrire et je vais encore cliquer, cliquer et cliquer…

Ils ont raison, au final : les claviers ne servent vraiment plus à rien.

31 commentaires sur ce post

  1. 01 Clive 6.01.2010 à 4:11

    Les idées fusent souvent de tous les côtés mais les problèmes arrivent toujours quand il faut rassembler les morceaux en quelque chose de lisible ^^

    Le “lolblr” est énoorme ;)
    “Sandwich! don’t let me tell you twice woman” krkrkrkr

  2. 02 Pierre 6.01.2010 à 5:16

    Merci. Grâce à toi, j’ai perdu une demi-journée de boulot à lire le blog de Daria. Alors que je me disais que non, vraiment, je lirais pas tous les articles, parce que merde j’ai du boulot.

    Va écrire ton livre au lieu de nous filer des liens à tout bout de champ, bordel !

  3. 03 sabine 6.01.2010 à 8:03

    Just do it

  4. 04 _rem 6.01.2010 à 9:28

    jolie découverte, tes samples sont croustillants avec les chutes à l’ancienne qui vont bien.

    Un peu de madeleine deçi delà in remembrance of things past.

  5. 05 Silphi 6.01.2010 à 10:07

    Son twitter est aussi assez relevé ;)

    En fait, si t’as écris ça ici c’est parceque tu comptes sur tes fidèles lecteurs pour te mettre des coups de pied au cul pour avancer ? ^^

  6. 06 Coline 6.01.2010 à 10:09

    Ce qui est dommage, quand on a, fût-ce une minute, apprécié la plume que tu évoques, c’est de constater le mépris avec lequel elle s’est adressée à Sskizo sur Twitter.
    (En ce qui me concerne, le syndrome “j’suis pas d’la merde mais j’aime parler aux gens comme s’ils en étaient” est rédhibitoire.)

  7. 07 bienfa 6.01.2010 à 10:13

    De source sûre : Daria Marx est l’auteur de Brad-Pitt Deuchfalh

  8. 08 Coline 6.01.2010 à 10:15

    (Je parle de Daria, des fois que ça ne soit pas clair.)

  9. 09 Bob Ballaban 6.01.2010 à 10:16

    Mouais. Je vieillis. Je deviens méfiant, peut-être un peu con aussi. Je flaire une arnaque, un blog sponsorisé ou un coup éditorial, quelque chose de pas net. La manière dont tu en parles, l’insistance sur “je n’ai surtout pas cherché à savoir qui elle est”… Finalement, toutes ces rumeurs de posts sponsorisés, certains de tes textes ambigüs, il semblerait que cela obère peu à peu ta crédibilité.

  10. 10 Alison 6.01.2010 à 10:55

    J’ai moi aussi découvert le blog de Daria en ce début de semaine & je l’ai dévoré. J’ai ressenti un peu la même chose que toi en le parcourant, cette impression que chaque post a été écrit d’une traite, avec cette sincérité qui vous donne une claque. Et pas assez d’archives que pour apaiser ma soif d’en lire encore & toujours plus.
    Mais si Lâm se met à écrire un livre, je le lirai probablement avec tout autant de passion. Parce que MonsieurLâm, c’est quand même le premier blog que j’ai commencé à suivre assidûment depuis mes adieux à la communauté Skyrock.

    Bon courage :).

  11. 11 sabine 6.01.2010 à 14:12

    Un bon vieux cahier de brouillon, et ton stylo préféré et hop là ! Un talent qui ne sort pas des sentiers battus : un crime contre l’humanité.

  12. 12 Lâm 6.01.2010 à 15:20

    Ton commentaire me casse le moral.

  13. 13 ALex 6.01.2010 à 15:34

    Vu ce que tu arrives (pas) à faire avec un clavier et une souris en jeu, je me pencherais plus sur l’écriture si j’étais à ta place!

    #freetauntinside

  14. 14 Olivo 6.01.2010 à 16:13

    “La théorie de la multiprise”

    Bonne chance Lam.

    Je crains que les premières pages soient difficiles et qu’ensuite tu ne puisses t’arrêter…

    Bisou

  15. 15 Lâm 6.01.2010 à 17:02

    D’un autre côté Coline, entre toi et nora, se plaindre de ce genre de ton c’est un peu l’hopital etc., non ?

  16. 16 Coline 6.01.2010 à 21:09

    Je pense que ça n’a absolument rien à voir Lâm. Et si tu penses vraiment que Nora ou moi avons du mépris pour les gens, tu m’en vois peinée. L’exigence n’est pas dédain.
    Tu ne peux pas comparer comme ça le fait d’avoir la répartie facile, voire cinglante (quand agacée), et celui d’agresser gratuitement de parfaits inconnus.
    La défensive et la bile sont deux choses bien différentes.

    (Au passage, ton commentaire ne me semble pas être en grand rapport avec le mien. Mais bon.)

  17. 17 Daz 6.01.2010 à 23:01

    Bon. Y’a que moi qui trouve le style de Daria un peu forcé ?

    A l’inverse de Lâm, je vois la Matrice dans ses textes, les coulisses, le curseur qui backspace pour changer un mot, non deux, non toute la phrase en fait pour une tournure plus dans le move.

    J’m'emmerde quoi.

  18. 18 Jean 6.01.2010 à 23:16

    Bon, je vais surement me faire taper sur les doigts, mais après tout je m’en fou, j’ai pas de bras.
    Donc, pou faire simple, tu n’as rien à envier à la demoiselle au pommes de pin, et sirop d’érable qu’est cette Darla Marx ( d’une part si elle a choisit le pseudo en fonction du Grand Carlos, celui qui chantait bigbisous, je suppose que c’est tout démontré ). Ô joie elle écoute Nine Inch Nail, Ô Joie, elle sait reconnaître « une présence » d’une main dans le ciel.
    Certes, elle a une plume, mais là je pense que depuis le temps elle est un peu sèche. Je vais être franc avec toi, jeune artiste aux talents certains : TU m’as fait redonner gout à la lecture, et l’écriture. Avant de découvrir ton blog (là tout le monde applaudît Gonzague) je lisais pas les articles plus long qu’un chapeau et je sautait au plafond quand je voyais des images.
    Honte à moi, j’ai un bac L dans la poche, et je prends peur quand 5 lignes décident d’en fait 5 fois plus.

    Mais, ici ,je sais pas, j’ai lu.

    Et le cas de cet article est pas vraiment différent, j’ai lu et j’ai pas eu le temps de finir cet aprèm, je suis revenu ce soir, pour lire les 3lignes manquantes ( cruelle chute d’ailleurs ). Alors ton bouquin mon grand, si tu le fais, je pense que je serais un des premiers a l’acheter. Et acheter un livre écrit par un bloggeur c’était pas gagné. Non pas le moins du monde.
    Donc, je voulais juste t’écrire ça. Parce que tu me semble un peu perdu au vu des douces confiseries que propose la jeune Darla, mais attention, le sucre si on en prend trop, ça fait grossir.

    C’est quand même en lisant qu’on devient écrivain, j’en suis la preuve, tu as été et tu es plus mon livre qu’autre chose. Je comprendrais donc que cette petite créature t’inspire, mais qu’elle ne t’aspire pas. C’est tout ce que je demanderais a Monsieur Lam.

    Avec mes profonds respects « mec », wesh grave la famille.
    Jean

  19. 19 Olivo 7.01.2010 à 10:00

    Ca balance pas maaaaal!!!

  20. 20 Cash 7.01.2010 à 10:36

    Bravo pour cette trouvaille (même si en effet, ça balance pas mal ! Comme quoi il est possible de faire un article polémique sans parler de politique… J’attends le point Godwin…) : c’est frais, ça change un peu des blogs techno/hype/blogueur flatulants sans autre contenu que du billet sponso.

    J’ai découvert récemment un autre blog qui m’a fait un peu le même effet : http://onauralhiver.ovh.org/dotclear/index.php

    A découvrir et à consommer sans modération !

  21. 21 Bree 7.01.2010 à 10:38

    Tellement pareil que toi ! :)

  22. 22 fif 7.01.2010 à 11:21

    J’admets qu’on est loin de l’idée d’urgence et de la littérature.
    Mais bon, globalement, quand on cherche à faire un livre et qu’on ne trouve pas le temps, c’est qu’on a rien à dire. Donc vaut mieux stefu en attendant j’imo humblement.

    Tue un de tes fanboy lecteur, fais en des rillettes, et justifie le en disant que tu voulais manger une représentation de ton égo. Ca fera une nouvelle sympa.

  23. 23 MonsieurMit 7.01.2010 à 12:34

    Cool Lam, je te lis sans rien dire depuis très longtemps (blog press and co) et vas y fonce !
    Par contre sans vouloir faire le rabat joie si ton idée de bouquin c’est toujours de faire le bridget Johnes des mecs, tu dois surement le connaitre, mais pour moi High Fidelity de Nick Hornby c’est déjà complètement ça.

    Mais en tout cas je te suis !

  24. 24 pEf 7.01.2010 à 12:57

    Pourquoi dans les séries américaines les protagonistes de la scène au lieu de se dire “bonjour” ils font le tour de chacun en nommant l’autre interlocuteur? (plein d’exemple mais aucun là sous la main) voilà j’ai personne qui a répondu à cette question existentielle. Même google sait pas, chuck norris n’est pas dispo, je me tourne donc vers toi.

  25. 25 Lâm 7.01.2010 à 13:50

    T’as raison. Si ça me brûlait vraiment, il serait déjà sorti, ce livre.

  26. 26 sabine 7.01.2010 à 15:41

    meuh non ! Quelle justification à la procrastination. Juste s’y mettre devant la feuille (allez, l’écran) vierge…Sortir du confort de ton blog et de ton connu, certes très apprécié.

  27. 27 Gonzague 7.01.2010 à 21:24

    Jean : content que tu aies découvert mademoiselle Lâm grâce à moi !

  28. 28 Joris 9.01.2010 à 22:40

    “on est jamais foutus tant qu’il nous reste une bonne histoire à raconter” la citation est inexacte, et je ne sais plus d’où elle est tirée. Après que ce soit un roman, un blog, une sex tape, ou un tableau peint avec des excréments, la forme importe peu.

  29. 29 sharky 10.01.2010 à 20:29

    Lâm, t’es pas déjà dans la liste pour rencontrer Daria (comme moi…)? …

  30. 30 Dariamarx 16.01.2010 à 21:50

    Je voulais te remercier d’avoir parlé de mon truc. Merci. Maintenant je te lis. Et je te souhaite beaucoup de courage, d’abnégation même, dans ton projet. Comme toi j’ai du mal à m’y mettre. Enfin j’ai du mal à finir, surtout.

    Ah oui, et je suis désolée pour Nora. Ma réaction sur Twitter est souvent épidermique, souvent pas drôle aussi. C’est le côté obscur du média. Je me suis excusée, depuis, et je la lis aussi.

  31. 31 Lâm, un mec qui tient un blog de fille. » Archive du blog » Usual Suspectes 20.07.2010 à 4:22

    [...] Daria : http://dariamarx.tumblr.com, dont je vous ai déjà parlé auparavant [...]

» show all «

Laisser un commentaire