15
DEC

Je sais que ce genre de coup de gueule ne date pas d’hier, mais cela fait toujours aussi bizarre lorsque l’on se retrouve devant en vrai.

Hier donc, je cherche un cadeau d’anniversaire pour ma nièce. Arpentant le rayon filles, je suis tombé sur ça :

Et ça :

Et ça, 95 euros :

Oui, je fais ma féministe effarouchée.  Mais comment peut-on encore mettre en vente ce genre de fantasme à la face des petites filles de 2011 ?

Si je me base sur le rayon filles de mon magasin de jouet comme étude de marché, le géant Smoby semble particulièrement actif sur ce secteur. Pourquoi un tel acharnement ? Je comprends tout à fait que les enfants veuillent “faire comme les grands”, bricolage comme tâches ménagères.

Mais j’ai alors découvert d’autres jouets ménagers où les garçons sont également mis en scène. Voilà, c’est moderne, ça.

Ce qui me mène vers une autre piste encore plus effrayante : Pour que ces “jouets” aussi minables existent, il faut bien que des études de marché soient menées. Qu’il y ai une clientèle pour cela. Donc des parents qui achètent ces insultes en plastique, plein pot, pour leur petite fille.

C’est bien joli les discours sur l’émancipation des femmes, mais si c’est pour mouler des gamines à leur plus jeune âge dans des stéréotypes d’un autre temps, avant de les laisser grandir en sens inverse, dans la gloire de la femme forte, égale et indépendante, où est la logique ?

Je cuis dans ma tête (dans mon corps aussi, vu le monde), discute avec un couple de client également outré, n’en puis plus. Du coup, je suis ressorti avec un autre cadeau pour ma nièce : quit à la guider vers un stéréotype de la femme, autant que ce soit Joan Baez.

Joyeux anniversaire ma chérie.

Update : Lego (re)tente de séduire les filles avec une gamme dédiée, Lego Friends. Vous en pensez quoi ?

 

 

74 commentaires sur ce post

  1. 01 Antoine 15.12.2011 à 12:12

    Les joies de l’éducation primaire…
    Bien joué pour Joan Baez

  2. 02 Josie 15.12.2011 à 12:13

    J’avais une mini cuisinière… vu où j’en suis aujourd’hui, je m’en suis bien sortie :D

  3. 03 Lâm 15.12.2011 à 12:14

    Et puis, le vrai drame, c’est que je sais aujourd’hui pourquoi je suis un bordélique violent : l’industrie du jouet m’a cantonné à des jeux de guerre, mes parents ne pouvaient faire autrement.

  4. 04 James 15.12.2011 à 12:16

    Le “Clean Service” il est hardcore. J’avais vu l’image en troll pic sur Tumblr, je pensais pas que ça se vendait encore de nos jours.

  5. 05 Thomas 15.12.2011 à 12:18

    Snobons les jouets Smoby :D

  6. 06 Nico 15.12.2011 à 12:20

    Reste la pression sociale. J’étais anti-dora, anti-barbie et tout ce que tu veux… Mais quand ma fille me demande une barbie pour noël je me vois pas débouler avec une guitare… Je serai sans doute content sur le coup, mais si c’est pour ensuite la voir baver sur les barbies des copines…

  7. 07 Daz 15.12.2011 à 12:23

    Sinon t’es au courant Paris c’est pas la France ou pas ?

  8. 08 spinck 15.12.2011 à 12:23

    You definitely rock (and she’ll probably also do)!

  9. 09 Lâm 15.12.2011 à 12:23

    Et ?

  10. 10 Daz 15.12.2011 à 12:24

    + que

  11. 11 Daz 15.12.2011 à 12:26

    Et que donc ce que nous pouvons trouver “déplacé” dans nos mentalités de gens un peu ouverts sur le monde n’est pas forcément le sentiment partagé par la majorité de la population ?

    Un peu de la même manière que le geek a des avis parfois radicaux liés à des fonctionnalités que 9/10e des gens ne calculent même pas.

  12. 12 Delphine 15.12.2011 à 12:26

    Un de mes premiers articles y’a 4 ans c’était “le père Noël est sexiste” je vois que depuis il aggrave son cas (nan sérieux l’aspi rowenta en mini Oo ??)

    Petite je voulais jouer à la marchande, mais mon frère aussi, je voulais pouponner, je jouais aux Barbies avec mon frère mais aussi bien qu’au playmobile et qu’à mécano. Effectivement ce genre de jouet me gêne, mais surtout parce qu’on ne voit que des gamines kiffer sa caisse enregistreuse et sa mini kitchenette.

  13. 13 jakO 15.12.2011 à 12:27

    Sérieux, 95 € ! A ce prix là autant acheter un vrai fer à repasser et lui faire faire le repassage pour de vrai. Que ce soit utile au moins…

  14. 14 Nicolas (l'autre) 15.12.2011 à 12:30

    Comme le dit nico au dessus le pire c’est que même si tu fais en sorte que ta fille ne regarde pas la tv (et donc échappe au pub) que tu lui achète des beaux jouets en bois et autres elle va quand même de demander des horreurs … la court à la maternelle elle discute avec ces copines malheureusement ;(

    et si il n’y avait que les jouets : ma fille est maintenant convaincu que les garçons sont forcéments les plus forts et que donc il y a des trucs qu’elle ne peut pas faire … ou plutot que les garçons arrivent à faire certaines choses parce que ce sont des garçons …. genre “papa toi tu y arrives parce que tu es un garçon” … “heu non j’y arrive juste parce que je suis plus grand que toi donc plus fort mais maman aussi elle peut le faire”

    le court de récré ça fait juste peur en fait …
    la dernière elle est venue me faire en demande si Nicolas Arcozy c’était un film … les gamins en maternelle (grande section) ils parlent entre eux de sarkozy …. c’est dingue, non ? elle elle ne connaissait pas car on ne regarde presque pas les infos à la tv et jamais devant elle …

    sinon pour revenir sur le sujet … moi aussi j’ai été quand la 1ère fois j’ai foutu les pieds dans un jouet club il y a 2 ou 3 ans ….

    monde de merde quoi

  15. 15 Lâm 15.12.2011 à 12:30

    Je peux te retourner le raisonnement : ne trouves-tu pas cela un peu insultant de penser que le reste de la France se compose de consommateurs moutons d’un autre temps ?

  16. 16 Maxime 15.12.2011 à 12:30

    “Oui, je fais ma féministe effarouchée. “. Effectivement. Ce sont des clichés, rien d’autre. C’est comme ça dans l’inconscient collectif. Donc le discours post-moderniste j’en vois pas trop l’utilité, c’est pas parce qu’une fille joue à la dinette à 4 ans qu’elle ne sera pas émancipé. Faut arrêter de vouloir mettre de l’égalité partout, on parle ici de jouets pour enfants qui ne façonneront que dans de trés rares cas leur personnalité futur.

  17. 17 Daz 15.12.2011 à 12:31

    Tout ça pour dire qu’en France:

    - TF1 est la chaine la plus regardée
    - Bienvenue chez les ch’tis fait 20 millions d’entrées
    - Jean-Pierre Pernaut est considéré comme un journaliste
    - Johnny Hallyday est un artiste

    Et que plus globalement la ménagère de moins de 50 ans fait la pluie et le beau temps des gens (pourtant ouverts) bossant dans le marketing et la comm, alors même que ces gens sont d’accord entre eux pour dire qu’elle ne devrait même plus exister, cette ménagère.

    les mentalités changent, pourtant quand j’allume ma télé, je le vois pas, ce changement. Donc des jouets rose pour les filles, bleu ciel pour les garçons, ça ne me surprend même plus.

  18. 18 hadda 15.12.2011 à 12:32

    J’ai rêvé d’avoir une ménagère smoby et je ne l’ai pas eu ( je te jures qu’à 33 ans, j’en suis encore toute déçue) et dieu c’est pourtant que je déteste qu’on cantonne la femme à son rôle de maîtresse de maison.
    Des années plus tard, la conséquence est que je suis tout sauf une femme douée pour le foyer et je me rééduque, je reconquière un territoire qui aurait du m’être familier mais je n’ai eu aucune transmission de cette nature donc je suis amputée d’une partie de moi même.
    En revanche, je n’ai eu aucun problème à être une femme indépendante, autonome parfois à l’excès, trop de masculin.
    Je pense que ce qui prime en toute chose, c’est la liberté de choisir en fonction de son inclinaison donc ouvrons tout sans distinction de sexe pour que les enfants est le choix de vivre ce qu’ils ont envie de vivre, loin de nos conditionnements, de nos propres rêves déçus.

  19. 19 Anthony 15.12.2011 à 12:32

    Entièrement d’accord, à notre époque on croit rêver !

    En Suède, il existe des écoles où les jouets ne sont pas sexistes : http://pushsv2.wordpress.com/2009/02/10/pedagogie-non-sexiste-a-lecole-en-suede-pourquoi-pas-nous/

  20. 20 Daz 15.12.2011 à 12:34

    Insultant, non. Réaliste.

    C’est triste, mais c’est vrai. Et tu as juste à conduire en ligne droite pendant 150 km pour le constater.

  21. 21 Larcenette 15.12.2011 à 12:41

    Je pourrais te presenter mon frere et sa femme. Bleu pour les garcons et rose pour les filles.
    Je passe toujours pour la feministe / progressiste de service quand je rale sur le superbe conditionnement de mes neveux / nieces. Ces produits existent parce qu’il y a des parents qui sont la pour les acheter et que cela leur semble normal (moi, ca me deprime)…

  22. 22 Baptiste from High School (again) 15.12.2011 à 12:42

    Les catalogues de Noël (et donc les rayons des magasins) sont l’illustration frappante de certains concepts de psycho-sociologie…

    My life :
    Situation vécue 1 : Je suis un homme et promène mon fils en poussette. Personne n’y redit rien, au contraire : “Les pères modernes, c’est quand même vachement mieux qu’avant !”.
    Situation vécue 2 : mon fils de 2 ans1/2 aime de temps en temps emprunter a poussette-jouet de sa cousine et “promener bébé” (un poupon de 40/50cm). Tu devrais voir le regard désapprobateur des gens qu’on croise dans la rue….

  23. 23 Djouls 15.12.2011 à 12:56

    J’ai 3 enfants, 3garçons.
    Les grands de 8 et 10 ans jouent depuis toujours “à la dinette” – une cuisinière que le PN leur avait apporté parce que raz le bol qu’ils nous piquent NOTRE matériel de cuisine.
    Le petit de 20 mois, il passe son temps à jouer/demater l’aspirateur de la maison, conséquence : le PN lui apporte l’aspirateur de ta révolte ! Si ça lui fait plaisir, je ne vois pas où est le pb… Et si c’était une fille, ce serait la même chose, non?
    Je crois que tu repenseras à tout ça quand tu auras toi même des enfants (à toi).

  24. 24 Lâm 15.12.2011 à 12:59

    Encore une fois : je suis tout à fait d’accord que les enfants veuille faire comme les grands, je l’ai écrit dans le post. Ce qui me dérange, c’est la perpétuation de discours marketings stéréotypés. S’il y avait un petit garçon et une petite fille sur les packaging Smoby, je n’aurais rien à y redire.

  25. 25 Joseph 15.12.2011 à 13:14

    “Et que donc ce que nous pouvons trouver “déplacé” dans nos mentalités de gens un peu ouverts sur le monde n’est pas forcément le sentiment partagé par la majorité de la population ?”

    Il faut arrêter, vraiment, et vite. Non mais y’a pas qu’à Paris que les gens réfléchissent et sont ouverts d’esprits…

    Réaliste ? Lol. Fais plus de 150 KM en ligne droite et découvre le monde. Paye ton ouverture d’esprit.
    Et je pense que beaucoup de parisien sont allés voir Bienvenue chez les Chtis.

    S’il y a des raisons à la persévérance des “créateurs” de jouets, elles sont surtout dans des années de rabattage à la télé de conneries de ce genre.

    Sur ce je retourne dans ma campagne de paysan sans cerveau (Lyon, cette ville peuplée d’ignares) tout en remerciant ceux qui se sont offusqués de tes propos.

  26. 26 Lâm 15.12.2011 à 13:27

    +1 Joseph, Daz est parfois un vieux troll banlieusard.

  27. 27 Thalkin 15.12.2011 à 13:29

    Ma copine reste traumatisée par notre dernière visite dans un magasin de jouet, ce ROSE quand on arrive à l’étage fille, c’est assez choquant je suis d’accord. Sinon j’ai vécu 23 ans à 150km de Paris en ligne droite et les gens qui vivent dans ces contrées obscures ne sont ni plus sexiste, ni plus idiot, et tout le monde ne vénère pas Johnny et Sardou, en revanche et pour y aller moi aussi de mon stéréotype à la confession intime, ils sont peut être un peu moins arrogant. #trolldeprovince

  28. 28 Eeliottt 15.12.2011 à 14:03

    L’aspirateur est vraiment flippant… Quoi qu’il soit difficile d’en juger un pire que l’autre. Affligeant, tout ça…

  29. 29 Nannig 15.12.2011 à 14:09

    Bah déjà les jouets ne sont pas/plus roses, c’est déjà un pas en avant!

  30. 30 Daz 15.12.2011 à 14:37

    Ouais bon j’ai été mal compris. Mais je me suis mal exprimé, donc ça va au final.

    Mes excuses donc pour tous les provinciaux que j’ai pu offusquer.

    Et mes condoléances, aussi.

    Haha.

  31. 31 Tayiam 15.12.2011 à 14:38

    Ce qui me dérange, perso, c’est pas tant qu’il y a des jouets “pour faire comme les grands” avec des mini-fers à repasser ou des jouets style barbie. C’est surtout que ces jouets soient cantonnés à un sexe.

    Petite, je ne recevais que des jeux de filles, alors que je rêvais d’un vélo de police, de petites voitures et de personnages Bioman ! Mais, j’étais une fille et je recevais des barbies et des poupées et des dinettes.

    C’est là le problème.

    Un enfant devrait pouvoir jouer ET aux barbies ET aux légos ET à la dînette ET aux voitures quel que soit son sexe…

  32. 32 Daz 15.12.2011 à 14:54

    Comme j’aime le danger, je retente.

    Bienvenue chez les ch’tis a fait un carton national.

    Problème: dans mon cercle de connaissances (et Lâm en fait partie), PERSONNE n’a apprécié ce film.

    Constat: notre avis à nous, même s’il est unanime ne reflète pas forcément ce que pense la majorité des français.

    Par contre j’ai fait un raccourci géographique IDF/Province au lieu de prendre comme critère de regroupement les gens surconnectés et abreuvés d’infos en temps-réel et qui lisent Technikart. Ou (encore pire) qui écrivent dedans.

    Tout ça pour dire au final que l’indignation exprimée par Lâm, c’est de la couille.

    (c’est surtout là que je voulais en venir en fait :-] )

  33. 33 Lâm 15.12.2011 à 15:06

    Tu fais des raccourcis rhétoriques de plus de 150km, là. Cheap !

  34. 34 Caro 15.12.2011 à 15:06

    Non, tu ne fais pas ta féministe effarouchée. Tu fais ton féministe, ou en tout cas ton anti-sexiste. Oui aux jouets “corvées ménagères”, si ça les amuse, mais dans la mesure où les catalogues, les rayonnages ou le packaging ne les (pré)destinent pas aux petites filles. Alors merci pour ton billet, ça change qu’un homme s’émeuve de cette situation, et ça change également que le ton et le regard restent modérés (une petite fille qui veut s’habiller en rose et jouer à la ménagère, c’est son droit ; le problème est de lui en laisser le choix et de laisser le choix aussi aux petits garçons d’imiter leurs parents, même dans les tâches moins nobles).

    (premier com, hi hi hi hi hi ; je fais ma lectrice effarouchée)

  35. 35 Keylan 15.12.2011 à 16:03

    Pardon d’avance de foutre les pieds dans le plat, qui ira dans le magnifique four smoby.
    Mais outre les arguments falacieux, et les autres, il y a peut-être 2 choses que l’on oublie :

    Le mimétisme est la source 1ère d’apprentissage des enfants;
    - De là découle que les enfant, et dans le cas présent les petites filles, veulent imiter maman (plus rarement papa) et faire “tout comme ma maman que j’aime” : le ménage, la cuisine, etc…
    - Si l’on case encore ces jouets dans les rayons fillettes, avec pour photos des petites fées aux yeux rieurs, ce n’est pas parce que c’est destiné aux fillettes, mais parce que, soyons honnête, c’est bien destiné aux parents, formatés par une éducation sexistes certes, mais aussi par un quotidien où la femme continue quand même de se farcir la majorité des tâches ménagères. Là encore mimétisme, mais de la part des adultes…

    Ce qui est choquant dès lors est-ce :
    - que ces jouets existent encore?
    - que ces même jouets ne soit pas accessibles dans les rayns garçons, ou dans un des rayons de jeux / jouets mixtes?
    - que les photos ne présentent que des fillettes, alors qu’en général les enfants jouent en fratrie / groupe mixte à ces activité socialisantes (et oui, quand même) où c’est en général la forte tête du groupe qui est le maitre d’école / vendeur / cuisinier, etc…?

    Bref, Joan of Arc ou Baez, n’empêchons pas les petites fées de jouer à la ménagère, éduquons les parents à y inclure aussi les petits lutins ;)

  36. 36 mesher 15.12.2011 à 17:25

    Je bosse dans le jouet où je suis en charge de créer/inventer de nouveaux jouets.

    Le mimétisme à cet âge est effectivement un ressort premier comme chez tous les primates d’ailleurs. Ensuite dans le cas présent tout est affaire de marketing :

    - Le but est d’abord de cibler au mieux le public prescripteur/acheteur comme pour tout produit. Force est de constater que ce sont les femmes qui en France se tapent le plus les tâches ménagères et que cet archétype est encore largement transmis et admis dans une famille lambda française, donc jouer le cliché est ce qu’il y a de plus efficace pour vendre.

    - Pourquoi un autre packaging chez le concurrent : Car Smoby est le leader du segment donc il peut/doit jouer le cliché pour ne pas effrayer le consommateur type (genre : mon fils c’est pas une chochotte…). La marque challenger doit, elle avoir une autre approche pour exister. Ici elle fait le choix de se différencier par son prix (clairement) mais aussi par son accroche marketing différente.

    - Pour en rajouter une couche plus de 65% des jouets sont achetés par une femme (maman) qui sont elles même plus réfractaires au changement car gardiennes des valeurs traditionnelles que les hommes (papa). C’est le cas en anthropologie dans beaucoup d’ethnies et cela ne pousse pas à la révolution de l’approche marketing quand tu es leader sur ton segment.

    Maintenant ne pensez pas que ce soit mon point de vue personnel. Je ne fait que vous énoncer les ressorts qui mènent à un état de fait. Un fabricant de jouet se tape parfaitement de vos habitus familiaux, il n’a pas d’idéologie et ne souhaite pas être prescripteur de quoi que ce soit sur ce segment (pas pareil avec Pokemon, Bakugan, Bratz…). Il analyse juste au plus rationnel ce que les parents et les enfants consomment et s’adapte. Si demain la société française s’approche de celle suédoise sur la question de la différence homme/femme et bien Smoby mettra des garçons sur ce type de jouet et s’ils sont malins ils en feront un argument marketing en organisant une campagne de pub/presse pour annoncer la fin du sexisme dans le jouet et gagner quelques consommateurs de plus CQFD.

    Et le sexisme n’est que la partie visible de l’iceberg il reste beaucoup de points bien plus alarmants :

    - Conditions de fabrication pour soit disant assurer votre pouvoir d’achat alors qu’en fait cela vous prive de vos jobs et vous appauvri sur le moyen terme. Mais Smoby lui fabrique dans le Juras ce qui est exceptionel, donc tout n’est pas si mal vu sous cet angle…

    - Comment 80% des programmes pour enfant sont créés par les fabricants de jouet en partenariat avec les chaînes de TV afin d’inclure des l’étape conceptuel tous les éléments garantissants la vente de produits dérivés. Cela va même plus loin car maintenant les géants du jouet achète les chaînes (sans vous le dire) pour pouvoir contrôler toute la chaîne, de la création du concept à la vente de jouets en passant par la diffusion.

    - Et vous qui êtes geeks comme moi vous êtes les prochains car du fait de la baisse de natalité les jouets se dirigent de plus en plus vers les jeunes adultes pour compenser la baisse de son marché premier…le Japon est très clairement en “avance” sur ce créneau nostalgie et jouets de collection: DBZ, CDZ et autre ;)

    Joyeux Noël à tous tout de même…non je déconne :)

  37. 37 Lâm 15.12.2011 à 17:30

    Ah merci, c’était très intéressant.

    On se retrouve tout de même dans le cercle “qui de l’oeuf ou de la poule.” Un peu comme quand les médias people affirment de satisfaire qu’une demande des consommateurs. Et que les consommateurs accusent les médias de les abrutir.

  38. 38 mesher 15.12.2011 à 17:36

    La différence c’est que la vocation d’un fabricant de jouet n’est pas d’être un médium à la différence d’un journal…cela n’empèche pas une entreprise d’avoir des avis/convictions mais c’est le plus souvent une posture servant une fin…mais là je crois que nous sommes tous plutôt au courant.

  39. 39 GREG 15.12.2011 à 19:26

    Tu te mets au marketing ? :p

  40. 40 zOrg 15.12.2011 à 20:16

    Alors qu’il suffirait qu’il n’y ai pas de demande pour qu’il n’y ai pas d’offre.

    Cela s’applique à toutes les conneries qu’on peut voir à la vente. Toutes.

  41. 41 Baofrau 16.12.2011 à 0:41

    Je suis atterrée par le “clean service” …..
    Vivent les Legos et les Playmobils ! :-))
    Bravo pour la guitare , très bon choix …

  42. 42 Lulu 16.12.2011 à 1:48

    J’ai trouvé l’autre soir dans un catalogue de jouet: la mini-cuisine pour la fille et…le mini-barbecue pour le garçon. C’en est drôle tellement c’est affligeant… (Et pourtant je suis de province…)

  43. 43 mai 16.12.2011 à 9:11

    ah lâm je n’avais pas vu ce post! tâm (et nous sommes ravis) :D
    ma mini joan baez !
    il y avait une expo au grand palais sur le jouet. et ils expliquaient a quel point l’industrie était réac. et pas du tout en évolution. il y avait une machine à lave vintage, superbe, avec écrit “comme maman”. oui, superbe.
    tu fais bien de COUP-DE-GUEULER!!!!!

  44. 44 Mathilde 16.12.2011 à 10:25

    Et que penser de ces canards rigolos qui copient les sex-toys des Mamans ! Un vrai scandale ;-)

    (ok, je sors)

  45. 45 Lâm 16.12.2011 à 10:38

    Mère indigne xD

  46. 46 Antoine 16.12.2011 à 10:56

    Lego Friends => ce n’est pas la première fois que Lego s’essaye sur ce marché, de mémoire, ça n’a jamais été une réussite.

  47. 47 trakat 16.12.2011 à 12:18

    Ils en parlaient justement ce matin sur le mouv’ dans le 7 à 9, interview assez intéressant, on doit pouvoir le choper en podcast

  48. 48 phuonghoa 16.12.2011 à 13:09

    Meuh nooon! ne t’en fais pas, en vrai elles en rêvent les petites (et pas que! le père Noel, en apportant chez nous un set de ménage entier Noel dernier a comblé de bonheur mon petit garçon de 4 ans qui lorgnait en bavant sur celui de sa cousine !!!) C’est trop top de faire pareil que papa – maman en ayant le droit absolut sur ces objets de “grands” sans qu’on nous hurle dessus: “pas touche, c’est sale ou pas touche c’est dangereux!!!”

  49. 49 Nannig 16.12.2011 à 15:47

    En effet, il y avait eu les Lego Belleville, dans les tons roses, avec des chevaux, etc.

  50. 50 Faustine 16.12.2011 à 15:50

    AMEN !

    Je me tue à expliquer ça à mes copines maman… en vain !

  51. 51 Shamilda 16.12.2011 à 19:22

    Effectivement ça fait froid dans le dos…

    Ceci dit pour relativiser le jouer “star” de ce noël c’est Toutou Rista (sic !) le chien qui fait caca !
    http://www.youtube.com/watch?v=C8XlehkDDF8

  52. 52 James 16.12.2011 à 20:05

    Le test complet: http://youtu.be/ZYsi-RxWNs4

  53. 53 Briand 16.12.2011 à 20:19

    La posture morale de dire que “si c’est un garçon sur le packaging ça va” est hypocrite. On sait pertinemment que personne, aussi ouvert qu’il soit, ne va acheter un jouet fer à repasser pour un garçon. C’est comme se plaindre qu’il n’y ait pas de garçon sur les boites des Barbie. Les parents recherchent au contraire des cadeaux assez “clivants”, d’ou l’omniprésence du rose et du bleu dans les rayons enfants…

  54. 54 Choum_ 16.12.2011 à 20:48

    Pour répondre à mesher et compléter (je bosse dans le jouet aussi). Tu as parfaitement raison de rappeler que la stratégie de positionnement est avant tout marketing. Mais une des raisons qui peuvent pousser à lancer une marque ouvertement non-sexiste peut être “nous perdons des ventes en ne nous adressant qu’aux petites filles alors que l’inverse ne nous porterait pas préjudice”. Il y a forcément là une prise en compte des habitus du consommateur qui ne se reconnait plus aussi bien qu’autrefois dans le modèle sexiste traditionnel. D’ailleurs j’ai du mal à voir en quoi un parent même sexiste peut rechigner à offrir un jouet avec un garçon sur la boîte à une petite fille.

    Dans le même ordre d’idées, développer des gammes de jouets produits en France ou en Europe, même en supposant que cela n’a pour but à la base que de vendre davantage, est bien le reflet d’une prise en compte de l’éthique du consommateur.

  55. 55 Baptiste from high school 16.12.2011 à 22:36

    @Briand :
    pas d’ accord… je suis un homme et repasse mes chemises moi même. mon fils veut naturellement m’imiter, et demande parfois à le faire lui aussi. je n’imagine pas une seconde refuser s’ il réclame un tel jouet.
    “les parents recherchent au contraire des cadeaux clivants”. ça sent la généralisation d’ un cas personnel, ça…

  56. 56 Laurette 17.12.2011 à 10:46

    En tant que nana, quand j’étais petite j’ai jamais eu de dinette ou de trucs comme ça.
    Faut dire que j’étais plutôt du genre garçon manqué. J’ai martyrisé toutes mes poupées en leur coupant les cheveux. J’héritais fièrement des lego technic de mes grands frères et ça, ça me rendait vraiment heureuse =)
    Tout ça pour dire que je suis plutôt contre ce genre de jouet aussi, et je trouve l’idée de la guitare très intéressante. C’est fun et au moins ça sensibilise la petite à un autre univers, sans que ce soit chiant.
    Tout ceci est peut-être une question de marketing, mais c’est pas pour ça qu’il faut tomber dans le panneau et acheter ce que tous les gens achètent pour leurs gosses.

  57. 57 Cyrielle 17.12.2011 à 11:22

    Les cocos, le conditionnement précoce des fillettes à un statut de femme au foyer soumise via la “magie de Noël” vous choque mais l’événement noëlisitique en soi, non? C’est du conditionnement aussi, pourtant, si je ne m’abuse. Sérieusement, je vous défie de trouver 10 gosses dans la rue pour lesquels Noël est de prime abord un moment de partage et d’amoooouuuur avec les gens qu’on aime (famille ou non, d’ailleurs). La première phase de ce WTF pour moi c’est avant tout: WTF et pourquoi je devrais participer à ce mouvement éhonté de propagande marchande sous couvert de bons sentiments rouge et or? On conditionne les gosses à attendre des rétributions matérielles à date fixe, c’est quoi ce bordel. Un cadeau c’est une surprise. Elle est où la surprise de nos jours à part dans les Kinder? Est-ce que les gosses mangent encore des Kinder, d’ailleurs? Alors après, ce qu’on offre moi, je dis bon, du mauvais goût il y en a toujours eu, il y en aura toujours, des petites filles qui adorent faire du repassage il y en aura aussi, même de nos jours, hé oui. J’ai personnellement le souvenir d’avoir eu un fer à repasser et une cuisinière étant gamine et bon, je crois que niveau indépendance et émancipation, je me porte plutôt chouettement. Après, tout est dans l’éducation que l’on reçoit et aussi peut-être un peu dans le côté inné du caractère de chacun d’entre nous. Bon, je suis quand même d’accord avec Delphine par exemple, ces photos sont proprement dérangeantes, avec ces petites filles (dont une à quand même vachement le look d’un petit garçon manqué, hein) qui ont l’air d’avoir atteint l’Eveil en passant l’aspirateur, j’avoue, je cautionne moyen. Mais je crois que c’est surtout pour les Mamans qui offrent ce genre de cadeaux qu’il faut s’inquiéter…

  58. 58 Lolilol 18.12.2011 à 3:43

    Société trop bien pensante qui pète des câbles quand elle voit une petite fille sur le packaging de jouet de la sorte ? C’est mal de vouloir faire comme sa maman (ou son papa d’ailleurs ?!)? C’est dégradant de nettoyer et de repasser ?
    L’achat de ce jouet va forcément formater la petite fille à un rôle de mère au foyer ?

    Aller, on mettrait un garçon en plus sur la photo et là tout le monde se sentirait mieux.

  59. 59 Lâm 18.12.2011 à 19:10

    Oui, c’est exactement ce qu’on dit tous.

  60. 60 pimousse 18.12.2011 à 22:43

    J’avais refusé d’acheter le fer et la planche à repasser à ma filleule il y a de cela qq années. J’avais été outrée par ce concept de cadeau stéréotypé. Par contre, j’ai été amusée il y a qq mois d’acheter un aspirateur en jouet à mon petit garçon qui me l’a réclamé. Je lutte à ma façon pour l’égalité des tâches :-)

  61. 61 G 19.12.2011 à 10:57

    ils l’ont changé depuis, mais il n’y a pas si longtemps (genre 1 an), sur l’emballage de Cif était écrit : “Vous serez etonnéE de l’efficacité…”

  62. 62 En vrac | L'antre de KaG 2.0 19.12.2011 à 21:56

    [...] vieux Lâm s’est fendu d’un billet que j’aurais bien voulu écrire à propos des jouets sexués. Oui, en 2011, on offre encore des aspirateurs aux petites filles J’aime ce qu’il [...]

  63. 63 Jp 21.12.2011 à 10:20

    France Inter à fait un court sujet ce matin dans l’édition de 8h sur le constat consternant du rose dans les rayons filles.

  64. 64 Chloé 21.12.2011 à 20:30

    Depuis quand les filles ne sont plus intéressées par les Lego???? Si c’est le cas de la génération des petites filles actuelles, il faut les exterminer.

  65. 65 Fabrice 22.12.2011 à 13:44

    Ne fais JAMAIS de filles, tout ça va t’énerver encore plus fort. Et surtout, quand tu gueuleras un coup, tu auras le monde entier contre toi “rohlala mais quel rabat-joie tu es.” (dans mon cas, quasi exclusivement des femmes). Perso j’ai arrêté de me battre et j’inceptionne mes filles à coups de jouets et de livres “non sexistes” (pas facile à trouver) – une super liste de bouquins postée par Maïa à l’époque http://www.adequations.org/IMG/pdf/LivretLitteratureNonSexisteAdeq.pdf

  66. 66 Claire 24.12.2011 à 8:37

    Bien dit monsieur Lâm ! Je suis d’accord avec toi pour dire que les jouets sexués c’est la plaie de l’humanité. D’ailleurs c’est pour ça que je n’habille pas ma fille en rose, mais en toutes les couleurs , qu’elle a des jouets bleus et que je lui achète moi-même des jouets de construction pour lutter contre la prolifération des poupées et autres machins ciblés fille. Oui, à 9 mois, les jouets sont déjà sexués. La balle qui fait de la musique existe en bleu et en rose. Et il y a une petite fille ou un petit garçon sur l’emballage. J’aurais aussi pu lui acheter “mon beau miroir”, tout rose, qui te dit combien tu es belle (oui, parce que quand tu es une fille, une vraie, ton miroir te dit que tu es belle… pas vous? vous n’êtes pas des vraies princesses alors!) Et on ne parlera pas des vêtements. Va trouver un sweat chaud pour une fille (sans Hello Kitty dessus). Ben la mienne, elle en a deux : un avec un nounours, et un avec un requin, trouvés au rayon mec. Au moins, elle n’a pas le bide à l’air avec un gilet de mini-barbie.
    Alors, oui, le monde dans lequel on vit me fait peur. Oui, je me demande comment je vais élever ma gosse pour en faire une femme libre de ses choix. Je sais que je n’arriverai pas à endiguer les jouets filles que les autres achèteront à ma gamine (va expliquer aux gens que non, tu ne veux pas d’un fer à repasser, mais que si tu lui achetais un livre, ça serait cool. Non pas forcément celui sur les poneys et les chatons.) et je me demande comment je vais faire pour lui expliquer que les garçons sont peut être plus forts (dans leur majorité – faut voir, y’a aussi des crevettes) mais que ça ne leur donne aucune priorité, qu’ils sont des êtres vivants comme toi, et qu’ils ne sont ni mieux, ni moins bien, ni différents (enfin pas à la base. après l’éducation…) Mais je ne cesse pas la lutte, et je refuse d’acheter des jouets princesse à ma nièce (non je ne serai pas responsable de ça), et j’inscrirai ma fille au judo, et je lui achèterai des legos. Na. Et surtout je ferai bien attention à ce qu’on ne lui bourre pas la tête avec des conneries. Surtout.

  67. 67 Lolilol 24.12.2011 à 13:49

    @Claire: Voilà, selon moi tu illustres bien la grosse confusion et la parano dont je parlais.
    Encore une fois, en quoi aimer le rose et les nounours c’est mal ? Les filles adultes de notre génération ont été élevées avec des stéréotypes encore plus ancrés dans la société, et question ‘indépendance’ elles se portent plutôt bien et ne jurent pas que pour le rose à ce que je sache. D’ailleurs tu en es la preuve.
    Et puis, en quoi acheter des legos et faire du judo ça la rendra ‘femme plus libre de ses choix’ ?? C’est justement en pensant de cette façon qu’on renforce cette idée que ‘jouets pour garçons = mieux.’

    A vouloir trop bien faire on se perd en confusion et dans la parano alors que tout est une question de point de vue de la société, et d’éducation en rapport avec.
    (Cela dit je ne cautionne pas barbie qui est un cas extrême et véhicule vraiment une mauvaise image de la fille.)

  68. 68 Seb 26.12.2011 à 14:54

    Le problème n’est pas de savoir ce que les gens consomment. Le problème c’est qu’ils consomment. On se fiche bien de savoir si une fille deviendra mère au foyer ou une executive woman, puisque dans 100% des cas, elle vivra une vie consommée. Le problème est la forme de la société, et tout le monde est concerné. Il n’y a pas d’un côté les “imbéciles qui regardent TF1 et offrent un aspirateur à leur petite fille” et d’un autre côté les “gens lucides qui regardent Arte et offrent une encyclopédie à leur enfant”. Il faut lire les théoriciens de la société de consommation, je n’en ai pas encore vu un qui dise autre chose que cela.

  69. 69 Pierre 27.12.2011 à 8:40

    Lâm, visiblement t’es pas le seul à penser ça. Riley, 6 ans, a un avis sensiblement équivalent sur la question :

    http://www.youtube.com/watch?v=-CU040Hqbas

  70. 70 Nadia 30.12.2011 à 14:18

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-CU040Hqbas

  71. 71 Françoise 11.01.2012 à 15:23

    Qu’est ce qu’on s’en fout!
    Il y a franchement d’autres raisons de s’indigner…

  72. 72 Quinton 12.01.2012 à 19:24

    Mine de rien, l’article fait faux rebel en peau de lapin je trouve… Quel joli pléonasme.

  73. 73 Charlie 31.01.2012 à 11:48

    C’est abusé ça quand même… mais ça marche. Je crois que cela vient également de l’image collective véhiculée par la littérature jeunesse où les filles et les garçons ont un rôle attribué. Donc toutes ces images, ces clichés entrent dans le subconscient par les médias, les lectures etc… Il y a tout un travail à faire. Je pense que ça commence à changer, on se rend compte plus facilement des choses… Le travail risque d’être long mais il est en route !

    PS : je découvre ton blog, j’adore !

  74. 74 Les rencontres du Gender Marketing, interview n°24 - Womenology 29.11.2012 à 11:04

    [...] le rayon pour filles : les aspirateurs, les fers à repasser, les cuisines, clean service, etc. (http://www.monsieurlam.com/2011/12/15/smoby-snob-filles/) Le pire, c’est que ces produits fonctionnent très bien ; ce ne sont pas les enfants qui sont [...]

» show all «

Laisser un commentaire