15
MAY

Il y a ce cadre retourné, face contre terre.

Je le vois tous les jours, posé sur la commode de ma chambre – et je sais que je ne dois pas le relever.

Comme on marche sur un pont suspendu très haut, en se disant “ne regarde surtout pas en bas, ne regarde surtout pas en bas“.

Du coup je n’ose pas non plus le bouger, ce hublot sur notre passé, qui devient avec le temps un artefact inamovible de mon environnement de transition, doté d’une importance et d’une pression un peu ridicules.

J’attends juste le moment où je pourrais le relever et le ranger, sans que la vue ne me fasse tomber de vertige. J’y travaille.

42 commentaires sur ce post

  1. 01 naptshinji 15.05.2012 à 11:08

    *BIP*

    Un peu quand même

  2. 02 AC 15.05.2012 à 11:09

    Une seule chose à faire : jette-le

  3. 03 Grulon 15.05.2012 à 11:09

    On a tous nos petits objets symboliques comme ça…

    Moi le dernier en date c’était un porte-clé que je ressortais pour pleurer devant.

  4. 04 Elodie J. 15.05.2012 à 11:11

    Moi je l’avais mis au fond d’un placard et j’ai réussi à le regarder de nouveau 1 an et demi après.
    Aujourd’hui il doit être dans une boîte.

  5. 05 Chipolata 15.05.2012 à 11:14

    Les boîtes à secrets d’amoureux qui se transforment un jour en boîtes à souvenir… je te souhaite d’arriver très vite où jour où tu auras envie non pas de la jeter définitivement, mais de la ranger sereinement en te souvenant d’une période révolue, belle certes, mais moins que ce que tu vivras.

  6. 06 Namaste 15.05.2012 à 11:14

    Moi j’avais tout mis dans une petite boite a l’epoque. Et je ne saurais pas dire pourquoi mais ca m’avais fait du bien de savoir que tout ces objets, etaient encore la, mais reunis dans un espace ou si jamais j’epprouvais le besoin de les revoirs ils etaient la, sans forcement tomber dessus au hazard de la journée.

  7. 07 Namaste 15.05.2012 à 11:16

    Je penses pas que ca soit bon de les jeter, on penses qu’on oublie plus rapidement en jetant mais a mon avis c’est une erreure…

  8. 08 Opium 15.05.2012 à 11:20

    Range le dans un tiroir, ça te sera moins difficile de le faire que de le savoir et de le voir là dans une position inapproprié.

  9. 09 XXXIV 15.05.2012 à 11:36

    C’est encore frais, et je trouve que tu t’en sors plutôt bien!

    J’avais mis 7 mois pour passer à autre chose, et même 20 mois après, bien que je sache absolument que je ne retournerais pour rien au monde en arrière, quand des gens parlent d’elle devant moi, il y a un malaise qui se crée.
    Jen ‘ai plus aucun sentiment pour elle, ça j’en suis certain, mais c’est comme si je trouvais ça mal venu que de sgens parlent d’elle devant moi comme si je n’étais pas là (et pour cause, la personne qui l’a fait ne connaît pas notre passé commun, je suppose).

    Bref, tout ça pour dire que t’es en bonne voie, et que ça ira bien, dans pas si longtemps que ça.

  10. 10 La Youte 15.05.2012 à 12:36

    <3

  11. 11 gigigan 15.05.2012 à 13:32

    Ha putain Lâm comme je suis triste aussi, ma copine m’a quité il y a une semaine, ça faisait trois ans. C’est l’horreur. Elle me manque à tous les instants … Fuck.

  12. 12 Ephémère 15.05.2012 à 13:57

    Comme je te comprends…
    Mêmes déboires que toi : ma thyroïde elle aussi dysfonctionne et j’ai eu droit à une douloureuse et soudaine rupture… (éviter les contrariétés qu’ils disent les médecins…) ça fait 10 jours, je suis toujours paumée, j’y pense à chaque moment où mon esprit n’est pas occupé par le boulot, je n’arrête pas de rêver de lui… Mais j’ai espoir, ça va aller mieux un jour… et je pourrai y penser sans pleurer…

  13. 13 Hadda 15.05.2012 à 14:13

    demain à un ami de t’aider à ranger les derniers souvenirs pour faire place nette, parfois c’est dure de le faire

  14. 14 Boubou 15.05.2012 à 14:53

    Courage mon bon môssieur.
    On passe tous un jour par ces douloureux moments… la GRANDE question c’est, dois-je garder ce qu’il y a dans ce cadre avec tous les “souvenirs” qu’il renferme…?
    J’ai toujours pas trouvé de réponse… mais je vais mieux :)

  15. 15 Thomas 15.05.2012 à 14:54

    Ton post m’a donné l’idée d’enlever une photo accrochée avec du blutack sur mon étagère. J’avoue que ça fait du bien :)

  16. 16 Kalote 15.05.2012 à 16:40

    Après avoir vécu bcp de moment difficiles dans ma vie, et ayant “accompagné” plusieur moments similaires pour des personnes proches, je sais que personnes ne réagit de la même facon a ce genre de … choc.
    Cependant, personne ne sera heureux a ta place, personne ne tournera la page a ta place, seul toi peut changer ta vision / tes sentiments / ton ressenti sur tout ca. Je ne me permettrai pas de te dire quoi faire, mais juste te donner un conseil qui m’a presque sauvé de ma condition :
    “Etre heureux, c’est toi qui le décide” (ce dicton s’applique pour tout, pas que pour le bonheur)

    Bref, courage, relèves toi, reprends du poil de la bête … et tu verras qu’au fond, le cadre a peu d’importance : c’est ce que toi tu y vois qui en a.
    Johann

  17. 17 Filzebit 15.05.2012 à 17:32

    + 1 pour Kalote / Johann

    L’objet tabou devançant le souvenir, la barrière à ériger promptement, le symbole d’une page défrichée …

    C’est “juste” possible …

    Mr Lâm : beaucoup de courage <3

  18. 18 G 15.05.2012 à 18:44

    Je ne jette jamais rien, peut-être une erreur. Sans doute même. J’aime bien garder des traces de mon histoire.
    Je suis resté attaché à mes souvenirs d’enfance, des jouets, des conneries de ce genre, mais au final les souvenirs des exs, ça sert juste à ne pas complètement les oublier!

    Le temps fait son travail. Toujours.

  19. 19 max 15.05.2012 à 19:49

    Oui comme dit “G” le temps fait son travail. Après 7 mois de rupture je passe a autre chose.

    Par contre je reviens sur ton commentaire de ton photomontage “le trail”. Tu réalisais que tu étais “derrière” et tu en tirais des enseignements… Tu éta

  20. 20 max 15.05.2012 à 19:53

    étais simplement amoureux, et pour mieux observer celle qu’on aime, on ne peut pas être devant.

    J’étais dans la même situation que toi, je me demandais si je manquais de force de proposition pour le couple.. il n’en etait rien ..

  21. 21 E. 15.05.2012 à 21:59

    C’est fou comme je me retrouve bien dans tes textes (particulièrement le précédent “Laissez moi vous parlez de celle que j’aime”). Un peu près la même période (un peu plus tôt juste, fin janvier).

    On a chacun ces petits objets qui nous ramène au passé. Certains sont plus explicites, d’autre seront là juste pour te dire “j’ai vécu ça à un moment”. Que plus tard tu repense à tout ça en arrivant à sourire et sans te blaser. Courage, on y arrivera…

    Merci pour ces conseils Kalote, je vais m’en souvenir aussi, ça devrait me servir dans les moments mélancoliques.

  22. 22 Emilie 15.05.2012 à 22:25

    Moi aussi j’ai un hublot d’un bonheur perdu (très récent) chez moi. Il est là, caché. Dans ma chambre. Caché dans une grande boité. Mais je sais qu’il est là. Et je sais également qu’il ne faut surtout pas que j’ouvre cette boite. J’ignore si un jour je pourrais l’ouvrir sans que l’effroi m’envahi.
    Ma situation est similaire à la tienne.
    Depuis 3 semaine je cours. Chaque jour. Je cours un marathon contre moi-même. Je lutte, parfois je tombe, je me relève, je retombe et puis je me relève. Je ne vois pas encore la lumière du tunnel, mais il faut se battre dans la vie.
    Au fond, il n’y a rien qui peut aider et il n’y a rien qui peut consoler.
    C’est un combat face à toi-même. C’est difficile. Très difficile. Probablement la pire chose qui te soit arrivé.
    Néanmoins, le mystère du futur apporte une lueur des temps meilleurs…

  23. 23 TiteMaud 15.05.2012 à 22:33

    La mienne est dans un tiroir, quelque part.
    Cette rare photo de nous deux que je lui avais demandée, insistante. “Oh allez, s’il te plait, un Polaroid, tu te rend comptes ?” Moi la photovore pas si compulsive que ça, pour qui prendre quelqu’un en photo veut dire tellement.
    Depuis mon déménagement, je savais exactement où elle était, dans ce tiroir, face contre le fond, pour surtout pas nous voir sans que j’y sois préparée. Et puis il y a quelques mois, je l’ai retournée. Un peu gênée.
    Et je l’ai re-rangée. On verra plus tard.
    Notre rupture a été plus douce, communément acceptée, mais peu avant moi aussi j’ai eu ces spasmes de pleurs, ce chagrin qui déchire en mille morceaux et empêche de respirer dont tu parlais dans ton autre article.
    Le voir en vrai, ça va.
    Parler de nos nouvelles histoires, aussi.
    Ressasser notre histoire, pas tellement encore.

    Contrairement à un conseil que j’ai lu, ne la jette surtout pas. Quand tu auras ressorti la tête de l’eau et que tu pourras la regarder, tu seras content de l’avoir encore, cette photo.
    Ce joli souvenir.
    Prends le temps de te relever, de te reconstruire, de refaire ce que le couple ne permettait plus, à refaire quelques excès, de flemme, de sortie, de larmes, de joie.
    Plein de shampooinages/chouchoutages//papouillages de tes cheveux par la pensée. ^^

  24. 24 Lâm 16.05.2012 à 4:05

    naptshinji
    Complètement, même.

    AC
    Je ne pense pas, même si je suis en colère et triste. Il faut lui trouver une boîte à chaussure digne de ce nom. cf. Namaste

    Grulon
    Me trimballer avec un Horcruxe de mon ex-couple, je crois que je ne pourrais pas.

    Elodie J.
    J’espère en rire, dans un an et demi.

    Chipolata
    Comment peut-on distiller des paroles aussi sages avec un pseudo aussi pas sage ?

    Opium
    Vu que je dois déménager, je vais de toute façon la bouger, la ranger, la voir.

    XXXIV
    Je pense que le silence sera toujours présent, oui. La douleur, le moins possible.

    La Youte
    http://www.monsieurlam.com/wp-content/2012/05/gif_kitsch_merci.gif

    gigigan
    Bip, mes pensées pour toi, serre le dents.

    Hadda
    J’ai envie de le faire moi-même, je crois, sinon je n’avance pas.

    Boubou
    Je pense que oui. Il faut tout assumer et tout aimer de son passé.

    Thomas
    Hehe, même type de sujet ?

    Kalote et Filzebit
    Merci, tout à fait d’accord.

    G
    J’ai appris à jeter avec le temps, moi qui gardais tout aussi. Mais pas ça. Oublier, assumer, mais pas jeter.

    max
    Je pense quand même que j’étais trop passif, tellement j’étais baba dans mon couple, à penser à elle.

    E.
    Yep, c’est juste que là, il est encore trop attaché à mon présent.

    Emilie
    Cette course que tu fais avec toi-même, c’est une bonne méthode. On ne pense plus aux choses inutiles

    TiteMaud
    C’est dingue, comme nous avons tous nos squelettes dans nos placards. Pas un pour rattraper l’autre :P

  25. 25 brume electrique 16.05.2012 à 6:19

    tu peux passer un coup de poussière et le cadre peut glisser “par inadvertence” entre la commode et le mur….;-/…
    non tu as raison, tu y travailles et c’est peut être mieux comme ça…le temps est un allié, sois en sûr!

  26. 26 Anonym'bis 16.05.2012 à 11:04

    … tu as la réponse : si tu ne peux pas le faire alors ne le fais pas.

    De toute façon TOUT est dans ton coeur et dans ta tête et c’est la “bataille” la plus difficile. Chaque décision que tu prendras sera la bonne et la meilleure pour toi parce que tu ne subiras pas : tu décideras… et c’est la voie pour avoir le goût de la vie, d’une autre vie.

    Tout se passe entre toi.. et toi… écrire, tout ce qui se passe dans ta tête de façon intime et cachée sur du papier aide et permet de se libérer “l’esprit” quand tout s’emballe, va trop vite et semble insurmontable…

    Tu le fais là actuellement d’une autre manière… mais il y a des “choses” que tu ne pourras pas “dire” parce qu’ elles sont trop enfuies… et qu’aussi elles peuvent faire sombrer…” te les dire”, rien que pour toi en secret c’est les formaliser, les accepter, les classer… et les oublier, un jour ou pas peut-être maintenant qu’elles sont écrites noir sur blanc.

    C’est super tout le soutien que tu reçois et je suis persuadée que cela t’aide mais il y a une part du chemin que tu devras faire tout seul…c’est juste un soutien pour mieux t’y amener…

    Bon courage… tu es sur le chemin et tu me bouleverses toujours autant… je ne laisse jamais de commentaire et là c’est le second… qui sait ?… c’est notre histoire universelle à nous tous qui te lisons… de façon anonyme j’émets des pistes… j’ai choisi et décidé… et pourtant je ne m’en sors pas mieux.

  27. 27 Thomas 16.05.2012 à 14:02

    Yep, un peu différent de ce qui t’es arrivé mais la fin d’une histoire très douloureuse quand même, et imposée par l’autre. Tes posts m’ont fait du bien Lâm. La prochaine fois que je passe au JDG j’espère avoir un peu plus de temps et moins de timidité pour t’aborder :)

  28. 28 Alex 16.05.2012 à 15:54

    Les photos s’archivent pour finir par être “oubliées” au fond d’une boite…que l’on ré-ouvre certainement un jour.
    La véritable difficulté c’est d’avoir à retourner sur les lieux chargés de souvenirs, d’entendre une chanson, de regarder un film, de lire un livre qui nous rappellent la personne que nous avons tant aimé. Et comment gérer les souvenirs que notre esprit se plait à ressasser en permanence ?

    Une photo ne fait que figer un moment heureux, alors que notre mémoire se souvient des mots, des voix, des odeurs, de chaque sensation ressentie au contact de l’ancien amour et c’est bien cela le plus difficile.

    Ne jette rien, parce que les objets, les photos sont autant de preuves que tu as bien vécu cette belle histoire.
    Je n’ai rien jeté, mais j’ai tout rangé comme on archive un vieux dossier classé…ne reste plus qu’à faire de même dans ma tête !

  29. 29 lilalol 16.05.2012 à 17:35

    Pour les épreuves difficiles, je prends un caillou dans ma poche symbolisant la douleur.
    Un petit pour une contrariété, un plus gros pour les plus importantes.

    Récemment, pour l’enterrement d’un pote, ça a été un morceau de granit prit devant sa tombe, bien dur et bien écharpé. Comme le moment vécu…

    Je l’avais sur moi en permanence et, petit à petit, il a quitté ma poche parce que j’en ai marre de le sentir, marre d’y penser à chaque fois que je le touchais.
    Dans les premiers instants, je le reprennais, par besoin ou culpabilité d’oublier, mais ça n’a pas duré.

    Ca fait deux mois maintenant et il est sur une étagère.
    Quand je le vois, je repense à tout ça mais j’ai plus mal.
    Un jour, quand je ne lui en voudrai plus, je le jeterai et il ne restera plus que le bon souvenir.

    En attendant, il a quitté ma poche et c’est déjà pas si mal.

  30. 30 CooperV21 16.05.2012 à 19:17

    Encore un post auquel je vais répondre alors que je les lis tous sans rien dire ou presque.
    Comme beaucoup, je me retrouve dans les billets que tu écris depuis ta séparation et les commentaires “anonymes”.

    Pas de conseil à donner, chacun doit suivre sa propre voie, mais juste pour dire, bêtement, qu’une séparation comme la tienne, la leur, la mienne, un jour se dépasse. On se sait pas vraiment quand, malheureusement, et comme le dit le dicton un peu idiot, c’est comme pour tomber amoureux, c’est au moment où l’on s’y attend le moins.

    A l’époque, j’avais écrit ces quelques lignes pour parler “d’elle” :
    “Elle est dans une boîte que j’ai construit tout spécialement pour elle. Bien rangée, étiquetée, de façon à la reconnaître entre mille. Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé d’étagère assez haute pour ne plus la voir. J’aimerai bien retomber dessus par hasard, un jour, en rangeant à nouveau tout ce qui a pu se passer. Ouvrir la boîte avec un soupçon d’inquiétude, de peur que tout me saute encore violemment au visage, et que l’inverse se produise. Comme un vieillard qui retombe sur ses vieux livres d’enfant. Les souvenirs qui reviennent à pas feutrés avec un sourire en guise d’accueil. Un sourire franc, les yeux qui pétillent, aucun mot ne venant, le silence étant l’une des plus belles déclarations. Un seul problème : je n’ai jamais bien su ranger mes affaires”.

    Après quelques temps, j’ai réussi à tout ranger, la preuve, la boite est toujours là, bien visible mais ne m’empêche de vivre une nouvelle et très belle relation.

    C’est tout le mal que je te souhaite, même si nous ne nous connaissons pas.

  31. 31 Dame Diaphane 16.05.2012 à 20:36

    Que de poésie..
    Ce cadre aura sa place quelque part. Je suis de ceux qui pensent que le jeter ne sert à rien. Quand une histoire a pris tant de place dans notre vie, en temps et intensité, garder une trace, même symbolique, c’est plutôt bien. Rien n’est à oublier, il faut juste aller de l’avant.
    Un jour tu ouvriras la boite à souvenirs, mentalement et physiquement, et tu arriveras à sourire en ne te rappelant que les beaux moments. Ton coeur sera apaisé, même si ça prendra du temps.
    Mes plus douces pensées.

  32. 32 Gerard Loul 16.05.2012 à 22:25

    Pose ta boîte de Diablo III dessus et quand tu chercheras à ranger le jeu – d’ici 10-12 mois – tu devrais aller un peu mieux.

  33. 33 Aditha 16.05.2012 à 22:31

    … Et puis un jour, on n’a plus peur de regarder en bas. Parce qu’on regarde plus haut. C’est tout ce que je te souhaite. Et c’est enorme !

    Courage !

  34. 34 Alurieri 17.05.2012 à 8:06

    Chaque jour une etape de franchie, l’essentiel c’est d’aller de l’avant!

    Tiens le coup & bon courage!

  35. 35 Murielle 18.05.2012 à 14:53

    Ne le jette pas mais ranges le dans une boite que tu cacheras dans le haut du placard ou tiroir.
    Bisous lam

  36. 36 christophe 19.05.2012 à 12:00

    les plus beaux souvenirs sont ceux du coeur , mais moi aussi j’ai ma petite boite à souvenir
    qui contient ma première réponse positive d’une lettre que j’avais envoyé à la première de la classe en 6 ieme , il y à aussi ma bague de mariage , quelques souvenirs de mon jumeau décédé trop tot
    quelques photos soft de nues de certaines de mes ex , pleins de tickets de cinoche ,pleins de notes de restau et d’hotels , pleins de carte de visites de personnes que j’ai connues et à qui je n’ai plus donné de nouvelles ,toutes les photos de mes différentes voitures et motos
    beaucoup de traits d’unions en sommes entre ce que je fus et ce que je suis

  37. 37 MarlouChou 19.05.2012 à 22:47

    Première visite pour moi dans ton univers, mais je compte bien revenir pour te voir rebondir. Malheureusement c’est tout ÇA qui fait la vie…on se casse la gueule mais on est plus fort après ça, beaucoup plus fort! Je t’embrasse…même si l’on ne se connaissait pas encore jusque là…biz!

  38. 38 Anaelle 20.05.2012 à 5:07

    Ton blog n’est pas lequel sur celui je viens tous les jours, mais parfois, quand je me rappelle qu’il existe, j”aime venir te lire et regarder tes photos.
    Cette nuit a force de me tourner et retourner dans mon lit a me demander si “je l’aime encore”, et “pourquoi ca marche plus” et encore “je ne suis qu’une pourrie gatée d’hésiter a rester avec un mec si genial – je terminerai seule” j’ai decidé de me lever et d’aller boire un thé… Il était 4h.
    Et puis je suis venue chez Mr Lam, ou des choses se sont passées depuis ma dernière visite.
    Ton texte sur votre histoire est vraiment très beau. J’ai eu les yeux humides. C’est vraiment chiant les relations. Tellement pur de vrai sentiments. Un humain qui ouvre son coeur.
    Courage. Tu le sais bien: chaque jour est un peu plus facile. Et merci pour ce partage, même si je suis de l’autre coté de la relation, je me suis sentie un peu moins seule, dans ce monde qui se veut trop parfait.

  39. 39 Folie Privée 20.05.2012 à 9:17

    J’ai pas de leçon à donner.
    J’ai pas de conseil à donner.
    J’ai pas de comm’ “moi, tout pareil mais pire” style.

    Juste courage. Et juste fais le comme toi tu dois le faire.
    Pour pas tomber.

  40. 40 Luna 20.05.2012 à 16:15

    Dans ma penderie, j’ai une boîte où je range précieusement les souvenirs douloureux, photos comprises. Et j’attends le moment où j’aurais réellement pris le recul nécessaire pour l’ouvrir à nouveau. Et peut-être re-lire les précieuses lettres qu’elle contient. Et quand je n’aurais plus envie de détruire à coup de briquet les photos.

    Cette histoire que tu as vécu, tu ne peux pas l’oublier d’un claquement de doigts – trop facile – mais tu peux la ranger, dans un placard et, au moment où tu verras cette boîte qui contiendra des souvenirs divers et variés qui te la rappelle (Tickets de cinéma, photos, souvenir de voyage…) tu sauras si oui ou non tu peux l’ouvrir, ça peut mettre 1 mois ou dans mon cas 3 ans. Mais ne te fais pas trop de mal et par exemple, achète une nouvelle parure de lit, une dans laquelle tu n’as rien partagé avec elle. C’est une idée qui peut paraître bête mais qui fait ses preuves.

    Je ne te souhaite pas du bonheur à tout va, juste d’avancer à ton rythme.

  41. 41 Fanny L. 23.05.2012 à 22:54

    J’en suis au même point en ce moment.
    Et (bordel!) ça fait chier!
    Surtout quand on croit aller mieux mais en fait un souvenir (souvent banal) peut nous mettre à terre (j’exagère à peine) moralement en 2 secondes.

  42. 42 Adèle 31.05.2012 à 17:39

    Ne pas jeter, surtout ne pas jeter ! Je suis pour les pleurs devant des objets qui n’ont rien demandés à personne, je suis pour les grigris, doudous et autres mots à répétitions tout ça pour ne pas oublier ce qu’on a vécu, de bien et de moins bien….. je suis pour les vertiges et les bouffées délirantes de nostalgies, ça arrive et ça arrivera encore, ça passera ou ça ne passera pas, mais c’est aussi ça qui fait tourner le monde et c’est tant mieux.

    Adèle
    http://www.adeleblogmode.wordpress.com

» show all «

Laisser un commentaire