archives

Ça parle clairement de Blogs

Les jeunes d’aujourd’hui ! On continue ? On continue.

Après avoir découvert la relation des jeunes et de l’argent “social” avec la déjà culte discussion de Quartz, je vous emmène vers une autre facette passionnante de leur vie numérique, expliquée par cette bande dessinée passionnante : “Terms Of Service

Lire le reste de cet article »

Les jeunes et l’argent. Histoire intéressante qui raconte d’autres phénomènes encore plus passionnants. Je vous ai compilé 3 articles sur le sujet – et même traduit un, car vraiment, vous voulez lire ça. On commence avec le premier, un beau clash des générations au sein de la rédaction du site Quartz.


Photo : drflet

Lire le reste de cet article »

Et voilà. Mon blog fête ses 10 ans aujourd’hui.

Mon activité de dino-blogger pousse elle carrément vers les 13 ans mais cela fait quand même un bail, une décennie, pour un petit journal amateur ! Normalement, un tel anniversaire pousse son auteur à se repencher sur une décennie de tendances, de changements, de futurs d’hier qui ne sont jamais arrivés. Je la fais rapide, car ce n’est pas le but de ce post d’anniversaire.

Il y a 10 ans, l’émergence en masse des blogs, plus spontanés et rapides, a poussé les médias classiques à proposer un contenu plus développé.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont tout décalé d’un cran : le spontané leur appartient, quand les blogs s’orientent vers les contenus longs (Medium & co) et que les médias se dirigent eux vers le contenu riche (interactif, vidéo).

Je vais être franc : après quelques années de réseaux sociaux (8 ans, arrr), je ne quitte pas le blogging. Il y a bien eu cette période où mon intérêt a penché vers Twitter et Instagram, mais à la fin, j’aime surtout blogger, peut-être encore plus qu’avant. Construire des textes, trouver des titres, des illustrations… Tout ce qui me paraissait pénible est revenu, comme un plaisir, notamment ces derniers mois. Je pense enfin avoir compris : le blog reste l’outil ultime de l’égo.

C’est une chose que les réseaux sociaux n’auront pas retiré au blog, bien au contraire : le rapport à l’égo. Il semble convenu que la course à la plus grosse et la reconnaissance se mesurent de nos jours aux indicateurs : Like,  RT et autres Share. Mais qu’est-ce qui est plus confiant, présomptueux que d’avoir un site à son nom, avec juste ses propos, retiré de tout réseau social ? Qui est encore assez fier pour dire aux internautes pressés “hey, venez ME lire sur MON site, parce que JE vaut plus qu’un énième post sur Facebook ?

Blogger aujourd’hui, c’est être assez grande gueule pour penser que les gens vont faire l’effort de faire un détour par chez vous, #coolstorybro #tl;dr. C’est donc un petit pari, un petit sel très agréable en bouche, pendant que vous mijotez votre plat.
Je sais que la plupart d’entre vous ne bloggez pas, ou plus. Pas le temps, plus l’envie. Je vous conseille à tous de vous y (re)mettre. Vous aurez l’impression de vous remettre à vous faire la cuisine, après des semaines à vous faire livrer du japonais ou faire chauffer un plat tout fait.

Je me suis aussi et ainsi rendu compte que le seul endroit où je me sentais chez moi, c’était ici.

Il y a 5 ans déjà

Mon blog se trouve désormais un peu à l’écart du centre-ville, comme un pavillon de banlieue acheté dans les années 90, quand Twitter et Instagram sont mes petits bureaux loués dans un quartier bondé, branché et excitant, où mes saluts et bouts de discussions fusent. Et quand je rentre chez moi, je me pose dans mon canapé un peu usé, puis je commence à faire la popotte pour les gens qui passent – et je suis juste bien. Nous sommes encore quelques-uns dans le quartier.

J’adore les réseaux sociaux et je pense enfin avoir trouvé une relation équilibrée avec eux, après l’excès de consommation et de production. J’avais peur qu’ils deviennent le centre de mon existence sur le net. Je réalise, heureux, que non : ils resteront de plaisantes annexes. Banlieue is the new downtown again !

Vivement 2024, même jour, même heure, même blog*.

Je vous l’avais promis, la voici ma petite sélection de bloggeuses modes. Dans mes signets, en plus des “classiques” (Garance, Lisa, ma soeur, Eléonore, Betty, Elsa etc.), se trouvent 3 cas qui me sont chères, car haut de gamme au sens créatif et non ostentatoire du terme.

Si le parcours classique d’une Bloggeuse à succès débute avec des petits looks accessibles qui se perfectionnent et s’embourgeoisent avec le temps, je m’intéresse ici à des talents à l’approche différente, plus singulière.
Je ne parle pas ici de bloggeuse mode au sens “girl next door“, mais bien de filles qui élèvent le jeu à un rang si haut, qu’elles en deviennent parfois presque distantes. Ce n’est pas grave, car Margaret, Ivania et Pari impressionnent et leurs approches, admirables, se posent des mines d’inspiration.

(Merci Theoze et Cloverclouds)

…………………………

MARGARET ZHANG, IT GIRL

Lire le reste de cet article »

Blogger comme un Loic

18 Apr 2014 à 12:37 7 commentaires

Petit rappel du passé : j’ai retrouvé dans mes archives de bureau cet exemplaire tout neuf d’un livre de Loic Le Meur, “Blogs pour les pros”.

La 4e de couv’, évidemment remplie de termes et de visions dépassés, rappelle surtout un temps qui paraît déjà très lointain. Quelques années à peine paraissent des décennies, c’est le symptôme typique de notre rythme de vie et d’évolution numériques.

En 2014, googler Loic mène sur sa page Wikipedia, son blog est inactif. Ca me rend presque nostalgique. Je vous épargne les bonnes feuilles et vous laisse avec ce joli petit fossile de la “blogo pro”.

+ Le Meur, Sarko, Kouchner et Lévy sont dans un bateau…

Pourquoi Internet, je te trouve merveilleux ? Pour ces toutes petites histoires :

Le 1er Avril, un troll s’est amusé à créer un faux compte de moi, @MrLamFullReply, annonçant que je l’utiliserai pour répondre enfin sur Twitter. (non, je ne réponds toujours pas sur Twitter)

Egalement troll et joueur, j’ai adoubé le faux compte en confirmant que c’était mon initiative, sans en avertir son auteur inconnu.

Revenu quelques heures plus tard, je découvre que le fake à répondu plus de 120 fois et ce, de manière plutôt convaincante.

Une grande partie de mes amis ont cru à cette blague, au début tout du moins. Me traitant de méta-snob, me demandant si j’ai pété un câble, pensant deviner que c’était un poisson d’Avril, mais de mon cru. Personne n’a pensé que deux personnes, sans se connaître ni s’organiser, ont pu créer un petit ping pong trollo-storytelling.

Du coup, je me retrouve avec un Community Manager sauvage, anonyme et autonome. Internet, <3 !

Régulièrement, mes boîtes mails me rappellent la chance que j’ai, d’être un blogger influent LOL Project™ ©

Je peux ainsi aider gracieusement, par mes dons de “cracker”, une lectrice dans le besoin

Ou aider pour 10 euros, par mes billets sponsos, une start-up dans le besoin

é vou ? (partagez / likez / RT / followez)

Etat neuf

10 Oct 2013 à 19:29 17 commentaires

Joyeux anniversaire, petit blog. 9 ans, tout de même.
Je te refais une très belle beauté, pour quand on fêtera ta première décennie ?

xoxo

Cela fait aujourd’hui 8 ans que je poste ici, sur monsieurlam.com

Cela signifie une tradition de vieux : ajouter une musique “mood for this post”.

…………………………

Huit ans en âge blog, c’est comme pour les chats : on peut facilement multiplier par 7 – et entrer dans la catégorie des dinobloggers. L’occasion pour moi de tout d’abord vous remercier de le lire et de discuter ensemble sur les tout et les rien qui forment ce journal et ce, depuis 1956 (je compte en âge blog).

Je voulais aussi en profiter pour revenir sur un sujet, régulièrement repris dans les commentaires, sujet qui me tient à cœur, tant les blogs de type journaux intimes sont devenus une niche : “pourquoi tu écris ceci, et pas plus de cela ?”, aka la ligne éditoriale, ou son absence :

- “ah, enfin des photos !”

- “je retrouve enfin ton blog, lorsque tu parles de toi”

- “ça fait longtemps qu’on n’a pas vu de Fridance :(“

 

C’est au premier abord :

- flatteur (“chouette, des gens aiment ce type de contenu”),

- puis vexant (“mais qui sont-ils, pour me dire ce que je dois mettre dans mon blog ?”),

- puis flatteur (“cela signifie qu’ils sont attachés au moins à une partie de ce blog”),

- puis vexant (“il ne respectent pas la subjectivité, la gratuité de l’approche”).

…………………………

La théorie du Blog passe à mon sens par 3 états :

1. Lorsque l’on écrit un blog, on se raconte. Vous, lecteurs, considérez alors que notre vie est celle de nos écrits.

2. Avec le temps, vous vous rendez compte que tout n’est pas conté ici : flemme, absences, censures etc. La sincérité du blog est remise en cause.

3. Ce n’est pas antinomique pour moi : on blog comme on se raconte à nos amis, pas comme devant un juge, avec la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

Mes proches, je ne leur raconte pas systématiquement tout. Parfois, nous nous perdons de vue quelques jours, quelques semaines. Et parfois, je radote. Si on ne se montre pas méthodique dans nos propos avec nos proches, un blog ne devrait pas non plus l’être. Car il reste la représentation d’une personne : parfois marrante, parfois chiante, parfois répétitive, parfois absente, parfois très bavarde, rarement mais possiblement ivre. Et parfois secrète. Comme je ne raconte pas tout à tout le monde, je ne peux tout coucher ici, notamment les sujets du cœur et du sexe, pour les raisons que vous imaginez.

Et la routine, c’est important de la raconter, de l’exprimer. La répétition dans nos vies incarne l’une de ses vérités les plus fondamentales. Ces derniers mois ont été obsédés par la rupture et la reconstruction. Presque tout a été placé sous ce signe, c’est comme cela. J’en semblé beaucoup en parler sur mon blog, mais c’était en fait peu, comparé à ma “vraie” vie, qui ne tournait qu’autour de ces quelques sujets, tous les jours. J’aurais pu en parler trois fois par jour. En me répétant. Ce blog représente ma vie, tout en la modérant. Ce blog n’existe pas pour travestir ma vie en roman, mais pour la narrer de manière romancée.

…………………………

J’ai longtemps essayé de trouver une vérité dans les écrits. Mais la vraie vérité, c’est la fidélité : mon blog est fidèle à ma vie, parfois transparente, parfois opaque, parfois hystérique et gratuite, parfois renfermée et taiseuse.

Cela fait un peu plus d’une décennie que je blog, aujourd’hui 8 ans sur monsieurlam.com

Il reste un plaisir égoïste à la base, plaisir sans but et sans direction qui me rend encore plus heureux lorsqu’il est partagé avec vous. Des bisous.

20121013-224044.jpg

Lectrices, lecteurs,

J’ai besoin de vos talents de stalkers. Je prépare deux chroniques. Une pour GQ, une pour Glamour.
Chacune chronique sera un petit trombinoscope des bloggers / bloggeuses / twittos sexy ET bon(ne)s, dans leur domaines : un chouette blog, une vraie expertise, un compte twitter hilarant etc.

Genre 10 mecs pour Glamour, 10 filles pour GQ.

J’ai déjà une liste d’une quinzaine de noms de côté, mais si vous avez vos chouchous (50% doués, 50% mignons, 100% feeling), déclarez votre secret crush dans les commentaires.
Je ferais une sélection à l’image de ces chroniques : de manière extrêmement peu objective, un peu saupoudrée de mauvaise foi et pour le bien de l’Humanité.

A vous de materjouer.

 (images : Sexy People, évidemmently)

Update :
Merci pour les nombreuses propales ! Je vous rappelle cependant que le critère n’est pas juste votre blog/twitter favoris. Les personnes proposées doivent être sexy (selon vous) ET intéressants dans leur contenu ET montrer leur visage/corps un minimum. Mercimer !

Update 2 :
La chronique côté Glamour est en ligne par ici. Au final, 7 mecs (peut-être deux à suivre) que je trouve beaux gosses et intéressants à suivre. Merci pour vos propales !