archives

Ça parle clairement de Moi

Je dis Win

1 Feb 2013 à 17:03 14 commentaires

Cette semaine, c’était un peu celle de la win :

- J’ai remporté le tournoi annuel de la Galette des Rois à mon Club de Volley, après avoir terminé dernier d’un tournoi précédent.

- Un de mes ex-employeurs va (peut-être) (enfin) me payer beaucoup de piges en retard.

- Mon projet d’émission de télé est sélectionné dans les 20 pré-finalistes du TV Lab de France 4 (Anne-Sophie Azzopardi, c’est moi aussi).

- J’ai retrouvé, après des mois de disparition, le chargeur de mon iPod Shuffle.

Je me demande encore quelle victoire me met le plus en joie.

is me !

La crampe au tibia

< La crampe au mollet

< La crampe au tibia ET au mollet

< La crampe au tibia ET au mollet en pleine nuit, alors que tu es encore endormi, un peu délirant, plongé dans un rêve connecté à cette douleur sans comprendre comment la stopper et en plus tu as bougé partout dans ton lit tu ne sais donc plus où est le mur salvateur contre lequel s’appuyer pour soulager la crampe. LA CRAMPE.

Mon ciel plongé dans le gris,

j’ai craqué et acheté à prix d’or ce matin des billets pour le Cambodge et le Vietnam dès mardi prochain – et voici du coup

mon compte plongé dans le rouge.

Jaune orange

5 Dec 2012 à 3:40 17 commentaires

Movember étant passé, je peux vous parler de mes poils. Look, look.

Vous avez vu ? C’est étonnant, non ?

Déjà, j’ai des poils au menton, ce qui me fait rentrer dans le club des 1% chez asiatiques. D’autre part, j’ai une pilosité bien cheap, puisque ma barbe se réduit naturellement à un bouc. Rien autour, joues comme pattes comme cou. A l’heure des généreuses barbes de hipster, me voici tel un Georges Michael circa 90′s.

L’autre truc étrange, c’est la couleur : ma barbe est rousse. Pas du léger reflet auburn hein, du bon orange flamboyant. Je n’explique pas cette ode à l’Irlande, Mylène Farmer, Brave et Boulet. Je veux dire, les asiatiques sont tous désespérément équipés en brun, voire noir de jais, non ? On sortira bien sûr les minets de la J et KPop de l’équation (Mylène, aussi).

On m’a avancé diverses explications à cette rouquination pilositaire, ma préférée étant “sûrement des séquelles que le nuage de Tchernobyl, qui est bien passé au dessus de la France malgré la censure des autorités de l’époque, a laissé sur notre génération“, le reste tournant autour de blagues graveleuses sur les mythes et légendes urbaines sur les roux. Je préfère garder le mystère de cette couleur de renard pour la prochaine fois où je me laisserai pousser la b… le bouc.

Enfin, le plus tard possible. Car si je ne me suis pas rasé, ce n’est pas tant pour Movember que pour observer le deuil du décès de ma grand-mère. L’une des traditions bouddhistes lors de la mort d’un membre de la famille consiste à ne pas se raser (ni se couper les ongles, ni les cheveux ni changer de vêtements, mais là c’est un peu trop) durant sept fois sept soit quarante-neuf jours. La période étant d’ailleurs passée la semaine dernière, le rasoir vient de repasser.

C’était l’histoire triste, énigmatique et informative de mon bouc.

Que de célébrations ce mois-ci !

Après les 8 ans du blog, voici les 33 [insert Jesus Christ age jokes] de son proprio aujourd’hui, incredible !

Pour fêter la chose, je vais tester de l’herbe de Provence pour la première fois de ma vie. Nous comptons cuisiner un “Espace Gâteau”, ou juste fumer.

Update : ce sera un pain d’épice.

J’essayerai de live-blogger la chose. Car il n’est jamais trop tard pour faire des trucs d’ado \o/

21:10 – quelle galère de trouver de l’herbe de provence. Par contre, nous avons trouvé le moule \o/

20121013-211202.jpg

21:40 – Enfin les herbes de provence !

20121013-221036.jpg

22:10 – Atelier transformation en poudre

20121013-221121.jpg

22:15 – et bim on prépare la pâte !

20121013-223838.jpg

20121013-223858.jpg

22:20 – préparation du récipient et TRANSFERT

20121013-224020.jpg

20121013-224108.jpg

20121013-224117.jpg

“Papy, je peux lécher la casserole ?”
“- Nan. Ou alors si.”

20121013-224231.jpg

22:40 – et on enfourne. Thermosat 5, 1 heure

20121013-224534.jpg

23:10 – contrôle cuisson : looks good

20121013-233656.jpg

23:37 – on démoule et….

20121013-233743.jpg

20121013-233752.jpg

LA MAGNIFICIENCE

23:56 – Cheers !

20121013-235633.jpg

00:04 – Premier constat : c’est un excellent pain d’épice. Maintenant, nous nous regardons tous, en attendant la digestion

00:06 – Prosper, youplabeuh !

#cinemagram

20121014-001247.jpg

00:31 – Journal du professeur Loutre. Les sujets ont absorbé depuis maintenant 30 mn leur dose. Je suis normal, S. Joue de la guitare en parlant au chat, L. Rit 15-20% de plus que d’habitude. Les autres sont stables.

00:34 – le piège est apparemment de manger si on ne sent rien. Il faut attendre les effets. S. S’est rendu compte qu’il manquait une corde à la guitare. Pour la 3e fois. L. est train de perdre doucement, mais surement sa légendaire retenue.

00:39 – E. Vient de tomber, il a tourné la tête, elle continue de tourner. L. est morte de rire. Les deux sont morts de rire.

00:44 – Bon, tout le monde ressent des pressions dans la gorge et la tete. Derrière la pour A.
Update : la machoîre de E. vient de déclarer son indépendance de sa volonté.

S. : “Il manque une corde”

00:53 – ok je souris sans cesse. Mais c’est physique, c’est à dire que les pommettes sont contractées vers le haut. C’est reposant de sourire, c’est dingue. E. est parti.

01:08 – nous avons deux finalistes A et G moi je suis contracté d’un peu partout

11:28 wat ?

17:39 – Tous les sujets ne sont pas encore remis. Pour faire court : tous les stéréotypes du genre ont été respectés. Tous les états seconds aussi.

19:57 – A intervient sur le laptop de L pour poster cette jolie photo ^^

 

 

Sortie de cocon

3 Sep 2012 à 21:51 25 commentaires

Il y a cinq mois, j’arrêtais le volley, par un apparent manque de forme

Il y a quatre mois, on me diagnostiquait ma maladie et je perdais un peu plus de 5 kilos

Il y a deux mois, je reprenais le sport (ceux auxquels j’avais droit).

Il y a un mois, je suis revenu à mon poids d’origine, avant de stagner à +1 kilo

Ce soir, j’ai repris le volley.

Ma vie personnelle reprend forme, sur le plan physique. Sur le plan moral et sentimental, je suis aussi en rémission.

J’ai rencontré une fille et je vous en ai un peu parlé : Miss lasagnes. Même si elle compose avec ma pudeur et mes blocages encore présents, même si elle m’a connu avec une gueule émaciée et le corps malingre, elle est là. C’est vraiment très touchant, surtout qu’elle si je sais qu’à la base, je ne cherche personne. L’expérience AdopteUnMec a d’ailleurs tourné cours : j’ai répondu aux mails, j’ai discuté avec des filles très chouettes et puis je n’ai plus lancé l’application depuis des semaines. Pas envoyé un seul charme, comme ils disent.

Ce n’est pas seulement car je vois une personne pour laquelle j’ai des sentiments. C’est aussi que je suis dans un état où l’amour, le sexe et la séduction ne sont pas une obsession. Je pensais que redevenir célibataire pour un bout de temps allait poser ces enjeux au centre de ma vie. C’est ce que pensent tous les mecs maqués.

Mais ceci n’est qu’une composante de reconstruction. Avec la santé, l’argent, les copains, l’épanouissement personnel. Je me suis fixé des objectifs clairs pour ces points là : atteindre tel poids, gagner tant dans tant de temps, faire ceci.

En amour, je me sens parfois un peu perdu. Je souris dès que je la vois, dès qu’elle me prend dans ses bras. Mais je sais aussi que de côté là, j’émerge encore. Pas pour aller voir ailleurs. Pas pour regarder en arrière (ça m’arrive encore, lorsque mon esprit se perd). Non, j’ai juste besoin de regarder dans le vide, sans direction ni origine. Ca me détend, j’en ai besoin. Comme une personne nouvelle sortant d’un cocon, encore prise dans un voile et du liquide amniotique. Encore un peu aveuglée par sa nouvelle vie.

Impatient pour le reste, je vais prendre le temps d’éclore, de ce côté-là

Durant mes vacances à Tenerife, je me suis entraîné dans un lieu étrange. Un complexe sportif sophistiqué – et désert : T3.

Projet étrange et/ou lubie du millionnaire du coin, ce centre sportif se veut d’abord comme une retraite ensoleillée accueillant les équipes, clubs et sportifs de haut niveau en stage ou en rééducation, avec tout ce qu’il faut : piscines olympiques (petit et grand bassin), piste d’athétisme, terrains de football, de tennis, de beach volley, salle de muscu, de soins, de physiothérapie… La totale, quand les sportifs sont là.

Car hors de leurs semaines de présence, T3 reste très dur d’accès pour les non-résidents de l’île : 35€ la journée, plus cher que Disneyland.
Après moult négociations, j’ai pu m’y entraîner quelques temps, dans une ambiance assez surréaliste : j’étais globalement seul.

Des terrains entiers déserts, des profs et formateurs qui regardent les J.O à la télé. Je me suis ainsi souvent retrouvé à nager et faire mes abdos dans un silence de cathédrale.

Si j’étais adepte d’Urbex, je trouve ce concept encore plus fort : des lieux encore vivants, pas encore abandonnés, mais pourtant vides, comme déjà condamnés.

Bon allez, une collector : j’ai attendu 8 minutes pour arriver à me prendre en photo avec une autre personne qui faisait ses longueurs en même temps. Une fois, nous étions jusque quatre.

C’était en tout cas hypnotique. J’y retournerai dès que possible.

Ahh

5 Aug 2012 à 5:18 9 commentaires

’twas cool. Thanks Mum.

Doctor Mum

30 Jul 2012 à 15:17 24 commentaires

Aux dernières nouvelles, il m’était déconseillé de partir en vacances. Ou alors pas trop loin, pas trop longtemps.

Il faut que je reste à portée de médecin, au cas où. Du coup, mon médecin traitant a trouvé une feinte : c’est aussi ma mère et nous voici partis une semaine à Tenerife, pour ne rien faire d’autre que nager en eau douce ou salée, manger beaucoup, lire tout ce que je n’ai pas eu le temps de lire. J’ai pris le minimum vital.

Merci docteur.

Adopte un Monsieur

20 Jul 2012 à 13:13 55 commentaires

A force d’en parler avec des amis qui me chauffent, je me suis inscrit sur un réseau de rencontre, Adopte Un Mec.

(je vous épargne mes considérations personnelles et torturées sur la drague en ligne)

J’y ai mis ma photo habituelle, mes informations personnelles, une description expliquant que je veux juste discuter (si, j’y crois).

J’ai même monté un clan (on ne se refait pas), les “Francs-Maçons du Coeur”. Un gage de mecs bonne ambiance, avec Dopple et W.Allen, parrainé Navo, la légende vivante de ce réseau (lisez donc les testimonials de l’appli iPhone).

Mes premiers mails ?

- “F.A.K.E.”

- “Quelqu’un se fait passer pour toi”

- “Tu as un beau (fake) profil sur adopte :D” (via Facebook, avec la capture ci-dessus)

- “Votre photo viole nos conditions générales d’utilisation“, mail officiel d’Adopte Un Mec.

Ensuite, je ne pouvais plus accéder au site, le temps que Navo ne fasse authentifier mon compte et mes bonnes intentions.

Donc, c’est bien moi, apparemment précédé par ma réputation d’ermite midinette qui préfère rester chez lui à jouer aux jeux vidéos et écrire. Mais personne ne m’a cru et je me fais report as spam / fake.

Bon beh, je reviendrai plus tard.