archives

Ça parle clairement de Geek

Pfiou que ça m’avait manqué.

Un an sans créer de nouveau tshirt, par manque de temps, de place, de moyens.

Mon associé JJ a profité de la Geek’s Live de demain pour me relancer, pour relancer mon compère Theoze à la D.A et bim ! Voici les ABCD.

Ce sont deux tshirts en forme de double Abécédaire, dédiés à la culture Geek / Hi Tech et à la culture Gaming.

“ABCD Geek” et “ABCD Game” seront en vente demain à la Geek’s Live, puis sur le site.


Tous les détails sur Decate !

Après une longue période en sous-marin ou je me suis astreint à fermer ma bouche et juste bosser sur Decate, voici enfin nos nouveaux tshirts, pour la Geek’s Live :

En vente Vendredi, dès Jeudi si vous passez à la Geek’s Live où je serais présent.

Plus de détails dans ma petite boutique. Go support !

Update : et voici le 3e, Candyman !

Blague de viets

6 Sep 2011 à 8:04 22 commentaires

(et d’amoureux de bouffe viet’)

it bag

28 Oct 2010 à 11:46 21 commentaires

technologeek

Voici mon tout nouveau Tshirt, il sera en vente aujourd’hui à la Geek’s Live 3 et la semaine prochaine sur Decate. Pour vous résumer le pitch :

+ Daft Punk
+ Culture Web
= Technologeek

Vous vous en doutez, ce Tshirt est blindé de termes et références sur notre obsession commune, le Web. Tous les détails se trouvent par ici et par là !

A tout à l’heure à la Geek’s Live, je vous filerai des stickers en plus :)

Geeks

27 Jan 2009 à 4:09 66 commentaires

Photos commandées pour le Hors-Série Geeks du magazine Technikart.

…………………………

Article : “Comment se reproduisent les couples geeks ?”
Modèles : sskizo & doppleganker
(click pic for hires)

…………………………

Article : “Qui veut la peau du Hardcore Gaming ?”
Modèle : Yannick, tshirt Threadless
(click pic for hires)

…………………………

Article : “Qui veut la peau du Hardcore Gaming ?”
Modèles : une bonne partie de ma vie de gamer. Plus des objets de James, Nekoto et Jérôme. Retouche : Adrien.
- Non retenue, pourtant je l’aime. (click pic for hires)

…………………………

Et un article d’Elixie, les nénettes de 9irl5, une intervention thaï de Caf’, un test très dur, plein de trucs intéressants à lire et une révélation sur moi. Dope ! Buy !

Petits bonus dans la suite.
Lire le reste de cet article »

En passant chez Forbidden Planet, j’ai dégôté cette réedition du Comics le plus légendaire de ces dernières années : The Death Of Superman.
Ce recueil des 7 premiers volumes de la saga chronique la mort attendue du plus grand héros de l’Amérique, sacrifié sur l’autel… Du business. Car les aventures de Clark Kent ne fonctionnaient plus. Persos trop vieux, nouveaux héros beaucoup plus modernes (Spawn and Co)… Et montée du manga, qui a pourtant mis du temps à percer dans un pays amoureux de ses patriotes mutants.

…………………………

Comme un vrai américain, Superman est donc né, mort et ressucité sur l’autel de l’offre et de la demande. Car évidemment, le but était de relancer ce héros en faisant pleurer le pays qui l’avait un peu oublié. Et de relancer une industrie en difficulté.

La couv’ est tout de même magnifique.

Il n’empêche, si je me rappelle m’être mordu les doigts à l’époque de ne pas avoir acheté ce tournant de la culture comics, j’avais vite oublié, pour la simple et bonne raison que j’ai toujours préféré l’école japonaise aux américaines et européennes. Et ce Superman confirme le sentiment.

Car c’est incroyable à quel point un Comics peut être figé en matière de mise en scène, de chorégraphie, de storyboard, comparé au style manga, “cette narration toute en ralentis et accélérés“, comme l’a si bien écrit une journaliste de Libé.

L’héritage du manga paraît aujourd’hui évident et naturel, mais lorsque l’on relit un Dragon Ball ayant plus de 20 ans et des Comics récents, le fossé est encore là, de manière choquante ! C’est léger et puissant, potache et intelligent, créatif et efficace… Le manque de tabou dans les thèmes (sexe, psychologie) abordés par le manga lui donnent également une dynamique gigantesque. Les shonen grand public en sont la preuve : chacun à leur manière, Naruto, One Piece et Bleach créent des univers d’une puissance graphique et narrative sans commune mesure, malgré le convenu de leur construction (l’inarrêtable Montée en Puissance).

L’intelligence et la scénarisation des combats de Naruto m’émerveille presque à chaque fois, One Piece me fait hurler de rire sans prévenir, Bleach m’opresse avec ses univers et son character design. Je n’ai jamais ressenti cela dans un Comics ou une bédé d’action / aventure.

…………………………

Evidemment, je ne connais pas aussi bien les comics et des héros tels que Batman, Spawn Iron Man ou les Watchmen ont crée des oeuvres absolument dantesques, riches et importantes. Mais ce, avec un procédé propre à l’industrie US : un personnage et un univers peuvent être appropriés et retravaillés par de nombreux auteurs et dessinateurs. Cela change beaucoup la donne, cela a aussi permis de maintenir cette culture vivante durant ses années noires. Et de cartonner au cinéma, maintenant que le manga a pris les commandes des mythologies papier du monde entier.

Ces derniers jours, avec des collègues de Technikart et Première, nous reflechissons à un Hors Série geeks, dont l’un des dossiers est “Le retour de l’âge d’or des Comics“, au cinéma donc. Clark n’était vraiment pas mort en vain.